Les cas de contamination au coronavirus repartent à la hausse en Algérie. Après un passage au-dessous de la barre des 100 cas, il y a quelques jours, le nombre de contaminations s'approche des 200 cas, notamment la statistique de vendredi 16 avril. Des spécialistes expriment leur inquiétude devant cette recrudescence. L'Algérie va-t-elle vers un nouveau confinement général ?

En effet, les statistiques de l'évolution du coronavirus en Algérie ne sont pas réjouissantes. Cela fait approximativement deux semaines que le nombre de contaminations est passé au-dessous de la barre des 100 cas. Les Algériens ont bien accueilli cette baisse, mais la Covid-19 est repartie très vite à la hausse, faisant craindre le pire à tous ceux qui souffrent de la pandémie et ses différentes conséquences.

C'est le cas de la diaspora algérienne. Les Algériens établis à l'étranger, particulièrement en France, désespèrent de rentrer en Algérie pour voir leurs familles. Ils ne supportent plus de voir les frontières fermées depuis plus d'une année, d'autant plus que, pour beaucoup, il s'agissait d'assister à l'enterrement d'un proche ou même d'accompagner un être cher décédé à l'étranger. En fait, ils ne supporteront pas un nouveau confinement.

Une hausse non spectaculaire mais inquiétante

Il faut dire que les chiffres sont « têtus ». De moins de 100 cas, le coronavirus a atteint, vendredi 16 avril, le chiffre de 181 cas de contamination. Il se rapproche de la barre des 200 cas alors qu'ils n'étaient que 167 personnes à être contaminées jeudi 15, 154 personnes mardi 13, 138 dimanche 11 et 127 samedi 10 avril. A ce rythme, l'Algérie va vers un retour à la mesure du confinement généralisé. Surtout que parmi les wilayas les plus touchées, Alger peut être une source de propagation du virus vers toutes les wilayas d'Algérie.

La remontée n'est certes pas spectaculaire, mais elle reste inquiétante. C'est du moins ce que pensent certains spécialistes, à l'instar du Pr Ryad Mahiaoui, membre du Comité de suivi de l'évolution de la pandémie de coronavirus. « Nous devons tout faire pour éviter une troisième vague en Algérie », a-t-il indiqué.

Sur les ondes de Radio Sétif, Ryad Mahiaoui a déploré la baisse de vigilance parmi la population algérienne. Pour lui, les Algériens ne respectent plus les mesures de prévention contre la Covid-19. Il a saisi l'opportunité de cette intervention à la radio pour rappeler la nécessité de maintenir les gestes barrières, le port du masque et le lavage fréquent des mains.

Lire aussi : Coronavirus en Algérie : Le nombre des contaminations continue de baisser