L'Algérie enregistre un nouveau tremblement de terre. Il n'est pas de forte intensité, mais suffisamment fort pour semer la panique parmi la population, notamment celle habitant non loin de l'épicentre. C'est dans la wilaya de Batna que le séisme a été enregistré, selon le Centre de recherche en Astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG).

En effet, la localité de Ouled Sellam, située à moins de 70 kilomètres au nord-ouest du chef-lieu de la wilaya de Batna, a enregistré une légère secousse tellurique. Cette région de l'Est algérien a tremblé ce dimanche 18 avril à exactement 9h10.

Selon la même source, l'épicentre du tremblement de terre a été localisé à environ 3 kilomètres au sud-ouest de la localité de Ouled Sellam. De magnitude 3.7 à l'échelle ouverte de Richter, la secousse n'a pas fait de dégâts, ni matériels ni humains.

Ce n'est pas la première fois que cette région enregistre une secousse tellurique. Elle a déjà vécu un séisme le 8 avril dernier, avec une intensité un peu moindre, soit une magnitude de 3.3 à l'échelle ouverte de Richter. Ce jour-là, l'épicentre du tremblement a été localisé à environ 6 kilomètres au sud-ouest de Ouled Sellam. Donc, non loin de l'épicentre du nouveau séisme de Batna.

Il faut dire que l'Algérie connaît une forte activité sismique. Des milliers de tremblements de terre de différentes intensités y sont signalés annuellement. Le 18 mars 2021, c'est la wilaya de Bejaïa, en Kabylie, qui a enregistré un tremblement de terre qui a fait des dégâts matériels considérables. Certaines familles y sont déclarées sinistrées et ont même manifesté leur colère une semaine plus tard pour absence de prise en charge par les autorités compétentes.

À lire aussi :  Emmaüs Toulouse : Bons plans pour les étudiants en France

Lire aussi : Kabylie : Tremblement de terre de magnitude 3,9 enregistré à Tizi Ouzou