La hausse des cas de contamination au coronavirus en Algérie inquiète les experts de la santé. Plusieurs spécialistes tirent la sonnette d'alarme sur le non-respect des mesures de prévention qui a provoqué cette dégradation de la situation sanitaire. A l'instar du Pr Ryad Mahiaoui qui appelle à tout faire pour éviter une troisième vague désastreuse.

En effet, le Pr Mahiaoui n'y est pas allé avec le dos de la cuillère lors de son intervention, ce dimanche 18 avril, à la radio nationale. L'invité de la chaîne III n'a pas manqué de dénoncer la baisse flagrante de vigilance constatée dans les rues d'Algérie. Et pas seulement.

« Peu de gens observent les mesures barrières, dont le port du masque, qui est obligatoire et le respect de la distanciation », fait savoir ce membre du Comité de suivi de l'évolution de la pandémie de coronavirus. Il précise, dans le même ordre d'idées, que « c’est le constat de tous les jours et à plusieurs niveaux, pas que les espaces publics mais aussi dans les espaces fermés ».

Le relâchement débouchera sur une situation inquiétante

Pour le Pr Mahiaoui, ce relâchement peut déboucher sur une situation vraiment inquiétante. C'est pour cela qu'il appelle les autorités compétentes à faire respecter la loi, en matière de prévention, parce qu' « il y a un laisser-aller généralisé ». Le spécialiste n'omet pas d'avertir : « Nous ne sommes pas à l'abri d'une troisième vague ».

Le Pr Mahiaoui s'inquiète sérieusement de la situation actuelle de la crise sanitaire en Algérie. Et l'arrivée des nouveaux variants, notamment britannique et nigérian, n'est pas faite pour arranger les choses. « La hantise est qu’on s’achemine vers cette situation grave que vivent d’autres pays, surtout en présence des variants connus », alerte-t-il, précisant que « tout le monde doit être responsable dans son domaine, son secteur ou son poste à l’instar de la responsabilité observée au niveau des mosquées ».

Il appellera à une prise de conscience parmi la population, en renforçant les mesures de prévention. « Il faut renforcer toutes les mesures de sécurité, renforcer les mesures barrières », martèle-t-il non sans exprimer sa compréhension face à la lassitude et à une certaine idée de confort. « C’est beau d’être confortable, mais le mieux est de le rester », assène le Pr Mahiaoui.

Lire aussi : Hausse des cas de coronavirus en Algérie : Vers un nouveau confinement général ?