Coup de tonnerre dans le ciel du football algérien ; Djamel Belmadi va-t-il démissionner de son poste de sélectionneur des Verts ? La question qui ne cesse d’être posée ces dernières semaines revient à nouveau sur le tapis avec cette déclaration du chargé de communication de la FAF. Ce dernier a, en effet, déclaré mardi soir, lors de son passage sur le plateau d’une chaîne TV privée, qu’ "il se peut que le sélectionneur national Djamel Belmadi démissionne de son poste".

Invité d’une émission sportive sur la chaîne privée El Badil, le chargé de communication de la Fédération algérienne de football (FAF), Salah Bey Aboud, a lâché une véritable bombe quant à l’avenir de Djamel Belmadi à la barre technique de la sélection algérienne. Évoquant le nom du sélectionneur national, Djamel Belmadi, le chargé de communication à la FAF a affirmé que « la situation du football algérien ne plaisait pas à Belmadi » et que ce dernier « pourrait démissionner de son poste ».

Sans trop entrer dans les détails, Salah Bey Aboud lâche un pavé dans la mare avec cette déclaration qui risque de faire beaucoup de bruit. En effet, depuis quelques semaines, la question de l’avenir de Djamel Belmadi à la tête des Verts revient avec insistance, surtout depuis l’arrivée d’une nouvelle équipe dirigeante à la tête de la FAF.

Le pavé dans la mare du chargé de communication

Une nouvelle équipe présidée par Charaf Eddine Amara, qui a succédé le 15 avril dernier à l’ancien président Kheireddine Zetchi. Bien avant cette élection  sous forme de « désignation » de Charaf Eddine Amara à la tête de la FAF, des informations faisaient déjà état de l'intention de Belmadi de quitter son poste en raison des « interférences » de différentes parties dans la gestion du football algérien, et donc de celui de la sélection nationale.

La sortie médiatique de Djamel Belmadi, quelques jours avant la tenue des élections du nouveau président de la FAF a été considérée par plusieurs observateurs de la scène footballistique nationale comme un signe avant-coureur de l'intention du coach des champions d’Afrique 2019 de jeter l’éponge.

Le communiqué du 9 avril, un signe avant coureur?

Dans un communiqué publié vendredi 9 avril sur le site la FAF, Djamel Belmadi a exprimé sa colère concernant les conditions de déroulement du dernier stage de la sélection et des élections au sein de la FAF, prévues le 15 du mois. L’entraîneur national précisait qu’il ne voulait pas voir son nom lié ou utilisé dans le cadre d’« un quelconque programme, voire pour des desseins populistes ».

Dans le même communiqué, Djamel Belmadi « a tenu à apporter des précisions qu’il juge plus qu’importantes au sujet du déroulement du dernier stage de la date FIFA (22 au 30 mars 2021) au cours duquel l’équipe nationale avait affronté la Zambie, le 25 mars à Lusaka et le Botswana le 29 à Blida ».

Le sectionneur national estime que « ce stage s’est déroulé dans des conditions chaotiques ne lui permettant pas d’être dans des positions et dans des dispositions à même de mener à bien ses missions d’entraîneur. Cela a même perturbé sérieusement les joueurs, ce qui est inadmissible à l’échelle d’une sélection ».

Lire aussi : Equipe d’Algérie : Le coup de gueule de Djamel Belmadi