Une journaliste d’origine algérienne met en valeur la réussite des jeunes Maghrébins issus des quartiers populaires de Nanterre, en France. Aujourd’hui avocat et associatif, ces jeunes reviennent, le temps d’une interview, sur des parcours poignants a indiqué, mercredi 21 avril, le média français Le Parisien.

Selon la même source, la journaliste d’origine algérienne, Nora Hamadi, a mis en valeur la réussite des Maghrébins issus des quartiers populaires de Nanterre, et ce, en clôture de la semaine de OUF, un événement annuel consacré à la jeunesse. Ces jeunes ont certes grandi dans des quartiers populaires mais cela n’a jamais altéré leur envie de réussite.

Des parcours inspirants

Ainsi, interviewé par Nora Hamadi, les jeunes Maghrébins reviennent sur leurs parcours inspirants. C’est le cas du jeune Abdelmadjid Benamara qui a décidé de devenir avocat, loin des multiples trafics qui s’opéraient au sein de son quartier. « Ça m’est venu très jeune », révèle-t-il. « Voir mes parents se faire malmener dans les administrations parce qu’ils ne comprenaient pas telle ou telle chose et qu’eux-mêmes n’arrivaient pas à se faire comprendre, m’a donné envie de me poser en défenseur », ajoute-t-il

De son côté, Zakaria Khedidi, d’origine algérienne, a débarqué en France alors qu’il n’avait que sept ans. Aidé et réconforté par une association, aujourd’hui, il décide de tendre à son tour la main à ceux dans le besoin. Cet Algérien déclare : « Je dois beaucoup au monde associatif. C’est d’ailleurs pour ça qu’après mon bac, je me suis engagé dans un service civique ». Au mois de décembre 2017, Zakaria accomplissait sa première mission à la tête de l'association Cité Solidaire 92 qu’il a créée.

À lire aussi :  Emmaüs Toulouse : Bons plans pour les étudiants en France

Lire aussi : France : Vague d’indignation après l’arrestation des sans-papiers algériens lors d’une distribution alimentaire