La chanteuse kabyle Malika Domrane a contracté le coronavirus. Elle a été admise dans un hôpital parisien, en France. C'est l'artiste elle-même qui a annoncé la nouvelle dans la soirée de vendredi 23 avril sur sa page Facebook. Une nouvelle qui a suscité la compassion des internautes et de la famille artistique kabyle. 

Malika Domrane a indiqué, dans son post, qu'elle se trouvait au niveau de l'hôpital Saint Joseph, à Paris. Elle a appelé ses fans à faire des prières pour elle. Aussitôt après sa publication, les messages de prompt rétablissement n'ont pas tardé à pleuvoir. Cette annonce n'a pas laissé, en effet, insensibles les internautes et les membres de la famille artistique algérienne et kabyle particulièrement qui ont tenu à lui exprimer leur compassion et lui souhaiter la guérison.

Il faut dire que Malika Domrane a un large public aussi bien en Kabylie qu'ailleurs. En dépit de son retrait de la scène artistique, ces dernières années, elle garde intacte son aura auprès de ses fans et amoureux de la chanson kabyle et algérienne, de manière générale.

Il est vrai que Malika Domrane a tant donné pour la musique moderne notamment. Elle a surtout ce mérite d'avoir bravé l'interdit pendant les années 1970. Une période durant laquelle il était inadmissible de chanter pour une femme dans le pays. Elle est, avec quelques autres chanteuses- qui se comptaient d'ailleurs sur les doigts d'une même main- l'une des rares femmes à avoir résisté et défié la société à l'époque.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Née le 12 mars 1956 à Tizi Hibel, dans la wilaya de Tizi Ouzou, Malika Domrane est aussi l'un de ces porte-voix de la cause féminine.

Lire aussi:  Coronavirus en Algérie : L’Etat demande de l’argent aux citoyens