La distribution du couffin du ramadan par des juifs dans une synagogue au Maroc a déclenché une grosse polémique. La vidéo, partagée sur les réseaux sociaux le 23 avril, montre des familles marocaines faire la queue devant une synagogue pour bénéficier du couffin du ramadan. Les Marocains sont divisés entre ceux qui soutiennent l'action et d'autres qui condamnent « les effets de la normalisation avec l'entité sioniste ».

Cette vidéo, largement partagée sur les réseaux sociaux, montre des Marocains faire la queue devant une synagogue pour bénéficier d'aides alimentaires en ce mois de jeûne. La distribution est organisée dans une synagogue. Les couffins sont distribués par des juifs marocains qui portent la Kippa.

Cette vidéo a soulevé la colère d'une partie des internautes. « Chaque jour, le royaume chérifien qui ne porte décidément pas bien son appellation, démontre sa vassalité à l’entité sioniste et multiplie les actes indignes pour lui plaire », commente un internaute, alors que d'autres condamnent surtout le fait de médiatiser cette action. Pour eux, le fait de filmer cette opération a pour objectif « d'humilier les musulmans »..

La précarité des Marocains soulignée

Des activistes du royaume chérifien ont soulevé la précarité de certaines couches de la société à cause de la gestion du roi Mohammed VI. Ils soulignent que « la dignité des Marocains a été traînée dans la boue en exploitant leur pauvreté par ce qui est appelé le couffin du Ramadhan ».

À lire aussi :  Angleterre : Un club de football ouvre des salles de prière durant les matchs

Par ailleurs, certains internautes ont salué cette action. Ils affirment que c'est la meilleure façon de démontrer que les « Marocains de différentes religions vivent en harmonie ». Ces Marocains rappellent que ces bienfaiteurs font partie de la communauté nationale et ne font que montrer leur solidarité avec leurs frères musulmans. Ils encouragent le vivre-ensemble en respectant les croyances des uns et des autres dans la tolérance et la fraternité.

Lire aussi :Une chanson sur Mohammed VI sur une chaîne algérienne fait polémique au Maroc