Le nombre de cas de contamination au coronavirus a enregistré une forte hausse ces dernières 24 heures en Algérie. Le bilan quotidien, présenté ce mardi 27 avril par le Comité scientifique de suivi de la pandémie de coronavirus, montre que le nombre de nouveaux contaminés est repassé au-dessus de la barre des 200 cas.

En fait, selon le nouveau bilan, l'Algérie a enregistré 232 cas de contamination au coronavirus, ces dernières 24 heures. Soit 42 cas de plus que lundi. Un fort rebond qui conforte l'inquiétude de plusieurs spécialistes qui tirent la sonnette d'alarme depuis quelques semaines.

Le même bilan donne 8 décès ainsi que 20 patients en réanimation enregistrés entre lundi et mardi. Aussi, parmi les personnes contaminées, 158 ont été déclarées guéries, toujours selon le même comité qui relève du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.

Donc, avec les nouveaux chiffres quotidiens, l'Algérie compte désormais 121 344 personnes atteintes de la Covid-19, depuis son apparition, le 25 février 2020. Aussi, dans le même registre, le nombre global de décès en lien avec cette maladie a atteint 3 225 personnes.

Une hausse coïncidant avec l'apparition des nouveaux variants

A noter que la baisse des cas de contamination avait rassuré les Algériens, notamment, il y a un mois environ, quand le nombre de contaminations est passé sous la barre des 100 cas. Mais cela n'a pas duré, puisque les contaminations sont reparties à la hausse au bout de quelques jours.

À lire aussi :  Patrimoine : Les Français plus riches que les Américains et les Allemands

Et ce qui fait peur en Algérie, notamment parmi les spécialistes, c'est que cette hausse coïncide avec l'apparition des nouveaux variants de ce virus, notamment les variant anglais et nigérian. C'est que tous les intervenants dans la campagne de prévention sont conscients que s'il y a explosion de cas, l'Algérie n'a pas les moyens d'y faire face. Surtout si l'ampleur des contaminations atteint les niveaux enregistrés dans certains pays européens, notamment la France et la Grande-Bretagne.

Lire aussi : Coronavirus en Algérie : L’immunité collective est-elle atteinte ?