L'hospitalisation de l'icône de la Révolution algérienne Djamila Bouhired pour cause de Covid-19 n'a pas manqué de créer une polémique qui en dit long sur la place de la communication en Algérie. La polémique ne concerne pas son état de santé, mais la dose de vaccin qu'elle aurait dû recevoir, vu son âge et son état de santé. 

C'est la publication sur Facebook du journaliste et ami de la Moudjahida Arezki Aït Larbi qui a déclenché la polémique, en lançant une grave accusation à propos de la vaccination de Djamila Bouhired. « Âgée de 85 ans, diabétique et hypertendue, elle n'a pas été vaccinée. La dose qui lui revenait de droit a été détournée au profit d'un privilégié du pouvoir, plus jeune et en bonne santé », a accusé, vendredi 30 avril, Arezki Aït Larbi dans sa publication.

C'est le journaliste qui a rendu publique l'hospitalisation de Djamila Bouhired, même si cette dernière est au CHU Mustapha Pacha d'Alger depuis lundi dernier. « Très affaiblie, s'exprimant avec difficultés, l'icône de la révolution algérienne tient toutefois à saluer tous les jeunes résistants du "Hirak", "honneur et avenir de ce pays" », a-t-il ajouté dans sa publication Facebook.

À lire aussi :  Allocation touristique : Que peut faire un touriste algérien avec 100 euros ?

La dose de vaccin destinée à Bouhired détournée ?

Cela était suffisant pour faire réagir le directeur général du CHU Mustapha, Abdeslam Benana. Dans un entretien accordé, ce samedi 1er mai, à TSA, le DG de l'établissement hospitalier a démenti l'information selon laquelle la dose de vaccin destinée à Djamila Bouhired aurait été détournée. « Ils sont partis pour la faire vacciner chez elle, et sur place, ils ont découvert qu’elle était fébrile. Ils lui ont fait un test PCR et ils ont découvert qu’elle était atteinte du Covid-19. Une décision a été prise de l’hospitaliser. Son vaccin n’a jamais été détourné, au contraire », a affirmé le responsable du CHU.

Abdeslam Benana a également tenu à rassurer sur l'état de santé de l'icône de la Révolution algérienne. « La Moudjahida Djamila Bouhired se porte très bien, elle supporte bien la maladie. Elle est hors de danger et en très bon état », a-t-il fait savoir.

Lire aussi : La date de lancement du vaccin Spoutnik V algérien révélée (ministre)