L’origine des cas du variant indien détectés en Algérie dévoilée

Le directeur de l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA), a dévoilé, ce mardi 4 mai, des détails sur les cas du variant indien du Covid-19 détectés la veille, pour la première fois en Algérie. Selon le DG de l’IPA, Faouzi Derrar, le variant indien du Covid-19 a infecté six ressortissant indiens exerçant sur un chantier de la wilaya de Tipaza. Intervenant ce mardi 4 mai sur les ondes de la chaîne 1 de la Radio algérienne, le professeur Faouzi Derrar, directeur général de l’institut Pasteur Algérie (IPA), a affirmé que « le variant indien du coronavirus a été détecté sur des ressortissants indiens travaillant dans un chantier de construction à Tipaza ».

L'invité de la radio algérienne a précisé que « dès la détection de la première contamination par ce variant sur un ressortissant indien rentré récemment de son pays, il a été procédé à une enquête épidémiologique qui a conduit à la détection de cinq autres malades de la même nationalité exerçant tous sur un chantier dans la wilaya de Tipaza ». Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a également confirmé que c'était « un virus importé ». « C’est un Indien qui a été séquencé. Il est venu de Doha. C’est un Indien qui travaille à Koléa (wilaya de Tipaza) », a-t-il précisé. Selon le DG de l’IPA, la contamination a été circonscrite au niveau du foyer détecté dans la wilaya de Tipaza. Le variant indien détecté en Algérie est « de sous-type 2, qui comporte des différences par rapport au mutant Hybride circulant actuellement en Inde (Absence de la mutation E484K) », a rappelé l’IPA. Selon son directeur, les vaccins actuellement utilisés sont efficaces contre ce variant.

Il s’agit de six ressortissants indiens travaillant à Tipaza

« Tous les vaccins actuellement utilisés contre Covid-19 sont résistants et efficaces pour protéger contre toutes les nouvelles souches de virus, y compris le variant indien », rassure l’invité de la Radio algérienne. Pour rappel, l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA) a indiqué, lundi 3 mai dans un communiqué, que six cas du variant indien avaient été détectés pour la première fois en Algérie.

Société À Rouen, une soirée « les étrangers dehors » suscite la polémique

« Ce variant est classé par l’OMS comme variant à suivre, après les variants dits préoccupants, à savoir les variants britannique, sud-africain et brésilien », ajoute l'institut. Pour ce qui est des bilans des autres variants, il est signalé que 37 nouveaux cas du variant britannique ont été détectés cette semaine. Alger vient toujours en tête avec 23 cas. Les autres wilayas sont Blida (5), Bejaia (3), Constantine (1), Médéa (1), Mila (1) et Msila (3). Par contre, aucun cas du variant nigérian n’a été détecté durant la même période.

lire aussi : Covid-19: Le variant indien détecté pour la première fois en Algérie


Vous aimez cet article ? Partagez !