La fondation Zinedine Zidane s’est distinguée, notamment depuis l'apparition de la pandémie de coronavirus, par plusieurs gestes caritatifs envers le pays d'origine de la star française de football, l'Algérie. Néanmoins, certaines parties n'hésitent pas à reprocher à la fondation de favoriser la Kabylie au détriment des autres régions algériennes. Ce que les membres de la fondation nient catégoriquement. 

Les aides apportées par la fondation Zinedine Zidane à l'Algérie ont suscité la polémique. En cause, des langues « reprochent » un certain « régionalisme » à cette fondation dans la distribution des dons, en favorisant la Kabylie, la région d'où est originaire la famille Zidane. Une allégation que les responsables de l'association ont complétement démentie. C'est ce qu'a tenu à clarifier, sur les colonnes de l'hebdomadaire Jeune Afrique, Saâdi Toutou, qui dirige cette fondation avec la concertation étroite de l’entraîneur du Real Madrid : « Nous sommes présents aux quatre coins du pays », a-t-il assuré.

Pour illustrer ses propos, le responsable a révélé que la fondation avait distribué, dès le début de la pandémie, au printemps 2020, dix respirateurs à des hôpitaux de Bejaïa, Tizi Ouzou, en Kabylie, mais aussi à Tipaza, Sétif, Alger et à Aïn Defla. « Le choix de ces établissements hospitaliers a été fait selon les statistiques de l’époque liées à la contamination au virus et au nombre des admissions », a précisé Saâdi Toutou.

La fondation Zinedine Zidane « n'a jamais » fait de dons en Algérie selon « des considérations géographiques »

Créée en 2010, la fondation Zinedine Zidane vient en aide aux démunis en Algérie. Depuis plusieurs années, la fondation, présidée par le champion du monde 98, débourse de grosses sommes pour soutenir des dizaines de projets caritatifs, sociaux, éducatifs et humanitaires aux quatre coins du pays. « Le choix ne se fait jamais sur des considérations ou préférences géographiques », a souligné le responsable de cette fondation.

En avril 2020, la journaliste et directrice du quotidien arabophone « Al-Fadjr », Hadda Hazem, avait vivement critiqué la fondation Zinedine Zidane qu'elle accusait de favoriser la Kabylie au détriment des autres régions du territoire algérien. « Nous sommes fiers des origines algériennes de Zidane et nous nous réjouissons de ses réalisations, alors pourquoi les autres régions du pays sont exclues quand il offre les dons et les cadeaux ? » s’était-elle demandé. La journaliste controversée est allée encore plus loin, en se demandant si les responsables de la fondation n'avaient pas « l’intention de séparer la Kabylie de l’Algérie ».

https://www.youtube.com/watch?v=gs8c7Zgx0Uw