Encore une fois, l’huile d’olive algérienne se distingue au niveau mondial par sa qualité nutritive, en témoignent les quatre prix décrochés lors du dernier Concours international des huiles du monde, organisé en France. En effet, quatre marques d'huiles d’olive algériennes ont été primées, dans deux catégories, lors de la 19e édition du Concours international des huiles du monde, organisé le 6 mai, à Paris, par l’Agence de valorisation des produits agricoles (AVPA 2021).

Dans la catégorie « à l’ancienne », l’huile « Le Sainfoin », produite dans la wilaya de Bejaïa, a décroché la médaille d’or, tandis que l’huile « Saphonis », produite à Jijel, a eu la médaille d’argent. Pour sa part, l’huile « L’arbaolive », produite à Blida, a également remporté la médaille d’argent dans la catégorie « mûr médium ». De son côté, l’huile « Ouiza », produite à Tizi Ouzou, a reçu le diplôme « Gourmet » dans la catégorie « mur intense ».

L’Agence de valorisation des produits agricoles (AVPA), dont le siège de se trouve à Paris (France), a su trouver une place reconnue dans le secteur des huiles végétales où elle réalise, depuis 18 ans, un concours devenu la référence dans la profession. Les huiles aromatisées sont jugées à part et une médaille leur est attribuée en fonction de la note obtenue au jury. La section des huiles de grains, de graines et de noix regroupe toutes les huiles vierges qu’il est possible d’élaborer avec tout végétal susceptible d’être pressé à froid pour obtenir de l’huile alimentaire, qu’il soit classé ou non dans la catégorie des oléagineux.

À lire aussi :  Le dinar algérien va encore être réapprécié, selon Tebboune

Les huiles viennent de Tizi Ouzou, Bejaïa, Blida et Jijel

Plus de 400 huiles représentant une vingtaine de pays, dont l’Algérie, ont pris part à cette 19e édition du Concours international des huiles du monde. ​Le concours est réservé aux producteurs d’huiles végétales (cultivateurs ou moulins) ou à leurs groupements (coopératives, dénominations d’origine) inscrits à l’AVPA. Pour les huiles d’olive, l'AVPA propose une classification plus riche que les classifications habituelles, afin de permettre l’expression de tous les goûts traditionnels rencontrés sur le pourtour méditerranéen et dans le monde.

Pour rappel, le 27 février dernier, un producteur algérien d'huile d'olive de Aïn Ouessara (wilaya de Djelfa) a remporté le premier Prix du concours consacré à l'huile d'olive « extra vierge » de récolte précoce, du concours international de Dubaï Olive Oil Competition « DOOC ». L'oléiculteur, Hakim Alileche, originaire de Tizi Ouzou, en Kabylie, et dont les vergers sont situés dans la région de Benhar, à Aïn Ouessara, a remporté le premier prix parmi plus de 360 participants à ce concours, venus notamment d'Espagne, de Grèce, d'Italie et de Tunisie, à savoir les premiers producteurs au monde de l'huile d'olive.

lire aussi : Six universités algériennes dans « The University Impact Rankings 2021 »