Il semble qu'il y a une certaine convergence sur la date du 1er jour de l'Aïd el Fitr de l'année 2021 en Algérie. Du moins sur le plan scientifique, étant donné que les religieux préfèrent attendre la nuit du doute pour se prononcer officiellement, sur la base exclusive de l'observation du croissant lunaire.

En effet, les associations algériennes "Sirius" et "Echaâra" d'astronomie ont annoncé, samedi 8 mai, la date du 1er jour de l'Aïd el Fitr et, donc, le dernier jour du mois de ramadan. Pour les associations en question, il est impossible d'observer la lune mardi soir, dans toutes les régions du monde. Ce qui fait que les musulmans d'Algérie devront jeûner 30 jours cette année et vont donc célébrer la fête de l'Aïd à partir de jeudi 13 mai.

Lors de la nuit du doute, soit mardi 11 mai au soir, la lune va se coucher environ 10 minutes avant le coucher du soleil, selon l'association "Echaâra". Cela rend impossible l'observation le croissant lunaire à l’œil nu, en cette soirée du 29e jour du mois de carême.

Impossible d'observer le croissant lunaire

La même association précise que pour les pays où le jeûne a commencé mercredi 14 avril, l'Aïd el Fitr devra être célébré vendredi 14 mai. L'on explique que l'observation du croissant restera également impossible durant la soirée du mercredi 12 mai, soit la nuit du doute fixée dans ces pays. Il s'agit, en fait, du Maroc, Oman, l'Iran, le Pakistan et le Bangladesh.

Il faut dire que "Sirius" et "Echaâra" ne sont pas les premières à annoncer l'Aïd el Fitr pour la journée de jeudi 13 mai. Plusieurs autres associations spécialisées en astronomie ont annoncé cette date, que ce soit pour les musulmans d'Algérie ou de France.

C'est le cas de l'association Ibn al-Haytham pour la science et l’astronomie, basée dans la wilaya d'Oum El Bouaghi. Selon ses calculs astronomiques, le croissant lunaire du mois de Chawwal ne pourra être observé mardi soir. Tout comme plusieurs astronomes et autres sociétés d'astronomie en Tunisie, au Maroc et en France. Tous s'accordent à dire que le 1er jour de l'Aïd el Fitr aura lieu jeudi 13 mai.

Cela dit, l'Algérien devra patienter jusqu'à la nuit du doute pour être fixé. Parce qu'en Algérie, c'est toujours la Commission nationale d'observation du croissant lunaire, relevant du ministère des affaires religieuses, qui décide de la date du dernier jour du ramadan et du 1er jour de l'Aïd el Fitr.