Les musulmans de France et du monde entier s'apprêtent à célébrer l'Aïd el-Fitr, fête marquant la fin du mois de ramadan. À cette occasion, le Conseil français du culte musulman (CFCM) a diffusé, lundi 10 mai, un communiqué afin d'apporter quelques précisions à propos de cette fête musulmane, mais aussi pour appeler les musulmans à faire preuve de vigilance et à respecter les règles sanitaires.

Dans un communiqué rendu public sur son site officiel, le Conseil français du culte musulman a d'abord présenté « ses vœux les plus chers aux musulmans de France », « à l’occasion de la fête de l’Aïd El Fitr 1442-2021 (fête de rupture du jeûne) qui se déroulera le jeudi 13 mai 2021 ».

À cette occasion, le CFCM a rappelé que les musulmans devront s'acquitter de la Zakât el-Fitr, fixée cette année à 7 euros par personne. Et de préciser que « chaque père de famille doit s’en acquitter pour l’ensemble des membres de son foyer à raison de 7 euros pour chaque membre. Cette Zakat, ajoute la même source, est réservée exclusivement aux pauvres et ne peut servir, par exemple, d’aide à une mosquée. Pour éviter toute confusion, les mosquées qui saisissent cette occasion pour collecter des fonds pour leur fonctionnement doivent en informer les donateurs ».

Principales recommandations du CFCM

  • S’agissant de la prière de l’Aïd el-Fitr : Elle peut s’accomplir individuellement ou collectivement chez soi ou dans une mosquée. Lorsqu’elle est organisée dans une mosquée, il faut respecter certaines mesures sanitaires : organiser plusieurs services de prière et les espacer d’au moins 30 minutes pour éviter que les fidèles se croisent et permettre aussi d’aérer les salles après chaque service de prière. Le conseil a également recommandé le port du masque, l’utilisation du gel hydroalcoolique à l’entrée, le respect de la distanciation physique et l’usage de tapis individuels de prière. Il a aussi appelé les fidèles à éviter les accolades et les embrassades.
  • S’agissant des rencontres familiales : Éviter dans la mesure du possible les repas impliquant des personnes qui ne partagent pas le même foyer ou prendre les mesures qui permettent de se protéger mutuellement. En particulier, il faut éviter les accolades et les embrassades. Pour les rencontres en plein air, il faut respecter la jauge de moins de 6 personnes ainsi que les gestes barrières.

Date de l'Aïd el-Fitr en France : Les précisions du CFCM

Par ailleurs, le Conseil français du culte musulman s'est exprimé sur la date de la célébration de l'Aïd el-Fitr en France, qui correspond au premier jour du 10e mois lunaire (Chawwal). Ainsi, le CFCM a rappelé que « ce jour est constaté par la vision oculaire, la veille après le coucher du soleil, de la nouvelle lune ou déterminée par le calcul ». Néanmoins, le conseil dit favoriser le calcul astronomique : « Par son caractère précis, le verdict du calcul est prépondérant sur la vision oculaire qui est assujettie à des erreurs et à l’imprécision », explique le CFCM.

De ce fait, en se basant sur les données scientifiques, la même source a indiqué que « la naissance de la nouvelle lune aura lieu le 11 mai 2021 à 19h30 heure de Paris (17h30 temps universel). De ce fait, elle ne sera visible nulle part dans le monde. En effet, le record mondial de la visibilité de la nouvelle lune est de l’ordre de 15h après sa naissance », explique le conseil français. Et de conclure que « le mercredi 12 mai 2021 est le 30e jour de ramadan et le jeudi 13 mai 2021 est le jour de l’Aïd El Fitr ».

Lire aussi : France : Des retraités algériens abandonnés, le CFCM alerte sur leur situation