Les annonces autour du premier jour de l'Aïd el Fitr et de la fin du mois de ramadan se poursuivent, en Algérie et un peu partout dans le monde. Cette fois, c'est au tour du Centre international d'astronomie de se prononcer sur cette question, après plusieurs organismes de différents pays musulmans ou non-musulmans, y compris l'Algérie.

En effet, le Centre international d'astronomie a rendu publiques ses études pour annoncer la date du premier de l'Aïd el Fitr de cette année. Il annonce que le croissant lunaire du mois de chawwal ne pourra être visible en ce mardi 11 mai. Annonçant donc le mercredi 12 mai comme le 30e et dernier jour du mois de carême et le jeudi 13 mai comme 1er jour de l'Aïd el Fitr.

Selon le même organisme, il sera impossible de voir le croissant lunaire en cette nuit du doute, dans la mesure où la lune se couchera avant le coucher du soleil. Le coucher de la lune aura lieu précisément 12 minutes avant celui du soleil. Personne ne sera capable de voir le croissant lunaire que ce soit à l’œil nu ou à l'aide d'un télescope.

Convergence autour du jeudi 13 mai

Il faut dire que ce n'est pas le premier organisme qui annonce la date du 1er jour de l'Aïd el Fitr pour le jeudi 13 mai. D'autres organismes et associations nationaux ou internationaux ont déjà fixé cette date, sur la base d'études d'astronomie, exclusivement scientifiques. Ce sont des organismes basés dans différents coins de la planète, comme l'Algérie, la France, le Maroc ou l'Arabie saoudite.

À lire aussi :  Naufrage de 2 embarcations de harraga : des Algériens disparus en mer, d'autres secourus

 

Cela dit, les Algériens devront patienter jusqu’à la nuit du doute, c'est-à-dire ce mardi soir, pour être fixés. Parce qu’en Algérie, c’est toujours la Commission nationale d’observation du croissant lunaire, relevant du ministère des Affaires religieuses, qui décide de la date du dernier jour du ramadan et du 1er jour de l’Aïd el Fitr.

Lire aussi : La date du 1er jour de l’Aïd El Fitr 2021 en Algérie annoncée