L'Europe autorise les voyageurs entièrement vaccinés contre la covid-19, issus des pays tiers, dont l'Algérie. C'est l'accord des 27 membres de l'Union européenne signé ce mercredi 19 mai qui le dit, avec en ligne de mire, le sauvetage de la saison estivale, dans les pays de l'UE.

Donc, chaque voyageur issu d'un quelconque pays hors UE pourra accéder à l'un des 27 pays d'Europe, s'il a reçu ses deux doses de vaccin anti-coronavirus. Sauf dans le cas où l'un des 27 préfère continuer à se protéger de façon rigoureuse, puisque cette recommandation de la Commission européenne approuvée par les 27 n'est pas contraignante pour les membres.

La saison estivale de l'année 2020 a été catastrophique pour les Etats membres de l'Union européenne, après la fermeture des frontières en raison de la propagation de la pandémie de coronavirus. Certains pays ont souffert plus que d'autres, que ce soit en termes de dégâts dus à la pandémie ou de devises engrangées grâce à la saison estivale. D'où cette divergence des approches entre Etats membres.

La recommandation n'est pas d'application contraignante

C'est ce qui fait que la recommandation approuvée ce mercredi n'est pas d'application contraignante. Et puis, l'UE tente de coordonner ses mesures aux frontières extérieures, étant donné leurs conséquences sur la libre circulation au sein de l'Europe.

Cette réunion des ambassadeurs de l'Union européenne, tenue ce mercredi, a abouti à un autre accord ; celui de l'assouplissement du critère du taux d'incidence du virus pris en compte pour élaborer la liste restreinte de pays tiers dont les résidents peuvent entrer dans l'Union. En effet, de cette rencontre est ressorti un taux relevé de 25 à 75 cas, pour 100.000 cas sur les 14 derniers jours.

 

Nouvelle mesure d'assouplissement

Cette liste établie en juin 2020, soit trois mois après la fermeture des frontières extérieures de l'UE, est révisée régulièrement, selon l'évolution de la crise sanitaire dans chaque pays. Elle compte actuellement sept pays, en l'occurrence l'Australie, Israël, la Nouvelle Zélande, le Rwanda, Singapour, la Corée du Sud et la Thaïlande (Elle compte aussi la Chine qui se trouve en attente de réciprocité). Elle devrait s'élargir significativement à la faveur de l'assouplissement de ce dernier critère.

Il faut dire que parallèlement à ces mesures d'assouplissement, les Etats membres se sont entendus sur la mise en place d'un mécanisme d'urgence coordonné. Il visera à suspendre rapidement les arrivées d'un pays tiers en cas de détérioration de la situation sanitaire.