C'est officiel, le pack confinement sera réduit à 33 000 DA. C'est ce qu'a annoncé la compagnie nationale de transport aérien, Air Algérie, ce mardi 1er juin, dans un communiqué publié sur sa page Facebook. Air Algérie a également indiqué que les demandes de dispense des frais de confinement devaient être adressées aux représentations diplomatiques et consulaires à l'étranger.

La compagnie nationale de transport aérien indique dans son communiqué que cette réduction a été décidée en application « des nouvelles directives des autorités algériennes ». Ainsi, le pack confinement est réduit à 33 000 DA TTC par passager. Air Algérie souligne également que « les demandes de dispense des frais de confinement en faveur des étudiants et des personnes âgées à faible revenu doivent être accompagnées des pièces justificatives et adressées aux représentations diplomatiques et consulaires à l’étranger ». Elle précise qu'elle « contactera toutes les personnes dont la dispense a été accordée par les services compétents ».

Cependant, ce communiqué d'Air Algérie reste flou sur la composante du pack. Les questions restent toujours posées face à l’ambiguïté qui caractérise la communication au sein de la compagnie nationale. Il faut rappeler que certains médias ont déjà annoncé l’existence de ce pack, qui inclurait les frais du billet d'avion, mais la compagnie avait démenti l'information.

À lire aussi :  Patrimoine : Les Français plus riches que les Américains et les Allemands

Il faut également rappeler que le gouvernement algérien a décidé d’exempter les étudiants et les personnes âgées à faible revenu de payer les frais d’hébergement à leur arrivée en Algérie. Alors que le reste des voyageurs bénéficieront d’une réduction de 20 %. C’est ce qu’a décidé le Conseil des ministres qui s’est réuni dimanche 30 mai. Néanmoins, ces mesures sont jugées insuffisantes par la communauté algérienne résidant en France. Ces Algériens ne cessent de dénoncer les prix exorbitants des billets d'avion.

Lire aussi: Reprise des vols d’Air Algérie : Du nouveau concernant les frais d’hébergement