L'entrée sur le territoire européen est toujours soumise à certaines conditions pour les pays qui ne font pas partie de l'Union européenne. C'est ce qu'a rappelé, ce lundi 31 mai, la compagnie nationale de transport aérien, Air Algérie, sur sa page Facebook. 

Les détenteurs de visas de type c (touristique) ne peuvent pas entrer en France et en Espagne notamment, selon Air Algérie. Ces deux pays posent plusieurs conditions aux voyageurs qui ne font pas partie de l’Union européenne. Ainsi, pour entrer en France, il faut avoir un motif impérieux, comme signalé sur le site du ministère français de l’Intérieur. Pour l'Espagne aussi, les voyageurs disposant d'un visa touristique n'ont pas droit d’y entrer. Le pays pose des conditions aux ressortissants des pays hors Union européenne, comme expliqué sur le site https://www.spth.gob.es.

Cette situation doit perdurer jusqu'au 9 juin au moins, date à laquelle les Etats membres de l'UE établiront la liste des pays extra-européens dont les ressortissants pourront entrer librement dans l'espace européen. C'est ce qu'a affirmé le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, le 23 mai. Les citoyens des pays qui figureront sur cette liste pourront voyager en Europe « sans aucune difficulté sauf des contrôles sanitaires minimum », avait précisé le ministre français.

Fortes chances pour que la Tunisie, le Maroc et l'Algérie soient classés dans la liste des pays verts

Selon Jean-Pierre Mas, président des entreprises de voyages (EDV), les trois pays de l'Afrique du Nord ne devront plus être faire partie de la liste des pays classés rouges. Il a indiqué, dans une interview accordée au journal l'Echo touristique, que « la Tunisie, le Maroc et l'Algérie doivent faire partie de la liste des pays verts », expliquant que cette classification répond à « la pression touristique », mais aussi à la « pression affinitaire ».

Lire aussi : Voyage des Algériens en Europe : Une condition pour se rendre en Espagne