Bonne nouvelle pour les Algériens désirant se rendre en Italie. L'ambassade d’Italie à Alger a annoncé la reprise du traitement des demandes de visas Schengen à partir de ce mardi 1er juin. Toutefois, la même source a précisé que, dans un premier temps, cette reprise ne concerne que les demandes de visas d’affaires Schengen de circulation, c'est-à-dire d’une validité d’une année et plus.

Dans un communiqué publié ce mardi 1er juin, l’ambassade d’Italie à Alger a annoncé la reprise « partielle », à partir de ce mardi, du traitement des demandes de visas d’affaires Schengen pour l’Italie. « En considération des derniers développements et des perspectives futures de moyen et long terme, l'Ambassade d'Italie en Algérie annonce qu'à partir du 01/06/2021 reprendra partiellement le traitement des demandes de visa d'affaires Schengen pour l’Italie ». « Cette initiative, ajoute le communiqué, vise notamment à soutenir, initialement, les communautés d'affaires algérienne et italienne et la reprise économique ».

L’ambassade d’Italie à Alger souligne qu’« en particulier, sur instruction de l'Ambassade d'Italie à Alger, son partenaire VFS Global contactera, en voie prioritaire dans cette première phase, tous les titulaires d'un visa d'affaires Schengen de circulation (validité d'une année ou plus) qui a été délivré par l'Ambassade d'Italie en Algérie et qui a expiré pendant la pandémie pour leur proposer une prise de rendez-vous auprès de l'un de ses centres visas actuellement ouverts (Alger, Oran, Constantine) ».

La même source précise, en outre, que « les intéressés seront tenus de présenter toute la documentation nécessaire pour un visa d'affaires, dont à la liste qui sera fournie par VFS Global, y compris la lettre d'invitation d'une entreprise italienne pour des voyages d'affaires en Italie ».

Priorité pour les visas d’affaires long séjour

L'Ambassade d'Italie rappelle que, « dans le cadre des mesures pour contenir la diffusion du Covid-19, les différents Etats Schengen, y compris l’Italie, ont introduit des restrictions de voyage et qu’une restriction temporaire des déplacements non essentiels vers l'Union européenne est toujours en vigueur. Les restrictions, ajoute la représentation diplomatique italienne, pourraient être maintenues, assouplies ou réintroduites en fonction de la situation épidémiologique et sur la base des décisions des autorités nationales concernées dans les différents pays ».

Toutefois, l’ambassade précise que « les titulaires d'un nouveau visa Schengen, ou d’un visa Schengen toujours en cours de validité, donc, ne sont pas automatiquement autorisés à rentrer dans le territoire italien et Schengen et doivent se conformer aux restrictions de voyage en vigueur au niveau Schengen et au niveau du pays de première entrée dans l’espace Schengen. Il appartient, en effet, à chaque voyageur de vérifier les restrictions de voyage en place avant le départ ».

Pour ce qui concerne les mesures en vigueur en Italie, et leur constante et progressive mise à jour, l'Ambassade d'Italie invite à « consulter son site internet (www.ambalgeri.esteri.it ) ainsi que le site web du Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération Internationale italien (www.esteri.it ) ».

lire aussi : L’Italie envisage d’accorder plus de visas aux Algériens