L'ambassade de Turquie en Algérie a révélé, ce mercredi 2 juin, les conditions d'entrée sur son territoire pour les Algériens. La représentation diplomatique turque indique, dans son communiqué, que les voyageurs algériens doivent présenter un test PCR négatif datant de moins de 72 heures pour pouvoir entrer en Turquie. 

Ainsi, la Turquie ouvre ses portes aux Algériens. Ces derniers sont néanmoins soumis à la présentation d'un test PCR négatif. Le communiqué de l'ambassade ajoute que les Algériens s'ils présentent un document officiel certifiant qu'ils ont été vaccinés au moins 14 jours avant leur entrée sur le territoire, n'auront pas l'obligation de fournir un certificat de test PCR. Ceux aussi qui peuvent prouver qu'ils ont été atteints du Covid-19, 6 mois avant leur voyage, sont aussi exempts du test PCR.

Ainsi, les Algériens ne sont pas concernés par les nouvelles restrictions sur les voyages décidées par le ministère turc de l’intérieur. Ces mesures consistent notamment en la mise en place d'une quarantaine de quatorze jours pour les passagers en provenance de huit pays. Cette décision prise le 1er juin touchera les passagers en provenance d'Afghanistan, du Bangladesh, du Brésil, d'Afrique du Sud, d'Inde, du Népal, du Pakistan et du Sri Lanka. Les passagers en provenance de ces pays devront également présenter un test PCR négatif effectué au maximum 72 heures avant leur entrée sur le territoire.

À lire aussi :  Soixante ans après l'indépendance, ces Algériens papis-portefeuilles

Il faut souligner que la Turquie fait partie des pays desservis par la compagnie nationale de transport aérien depuis la réouverture partielle des frontières. Air Algérie a programmé six vols hebdomadaires de et vers la France, l’Espagne, la Turquie et la Tunisie. Un vol Alger-Istanbul-Alger est organisé tous les dimanches.