Un programme de vol Algérie - Italie sera divulgué dans les tous prochains jours, a annoncé l'Ambassade d'Italie en Algérie dans un communiqué rendu public sur son site Internet.

Dans ce communiqué datant du 3 juin dernier, la représentation diplomatique italienne indique que les liaisons aériennes entre les deux pays seront assurées par les deux compagnies, en l'occurrence Alitalia et Air Algérie.

Les deux compagnies aériennes s'affairent à élaborer un plan de vol à même de répondre favorablement à la forte demande exprimée par la diaspora algérienne établie dans ce pays et vice versa. Il va sans dire en effet que plusieurs personnes voulant se rendre, pour une raison ou une autre, en Italie se trouvent toujours bloquées en Algérie.

L'ambassade d'Italie en Algérie indique que la compagnie Italienne Alitalia assurera 3 vols par semaine durant le mois de juin en cours. L'entreprise maintiendra ses liaisons pour les mois suivants à raison d'un vol hebdomadaire. « La compagnie aérienne Alitalia annoncera le plan des vols pour le mois de juin (3 vols) et les mois suivants (un vol hebdomadaire) dans les meilleurs délais », peut-on lire en effet dans le communiqué de la représentation diplomatique italienne.

Le plan d'Air Algérie pour les vols Algérie - Italie

La représentation diplomatique italienne indique aussi que la compagnie aérienne algérienne Air Algérie annoncera son programme de vol Algérie - Italie. Il faut dire cependant que cette annonce se fait attendre dans la mesure ou la réouverture partielle des frontières algérienne s'est effectuée la 1er juin dernier. En outre l'annonce du rajout de l'Italie dans la liste des pays concernés par cette réouverture a été faite il y a déjà plusieurs jours.

À lire aussi :  Campus France : Voici les nouvelles conditions pour les étudiants

Test PCR et confinement : Des conditions qui s'appliquent partout

Il est à noter par ailleurs que l'ambassade de l'Italie en Algérie a fait savoir que les voyageurs de provenance de l'Italie seront soumis aux mêmes conditions que celles appliquées sur les ressortissants entrant des autres pays. Ainsi, le voyageurs doit présenter un test PCR négatif datant de moins de 36 heures. Il sera également mis en confinement obligatoire de 5 jours avant de pouvoir rentrer chez lui.