Les Algériens soumis à de nouvelles conditions d’entrée en France : Après l'ouverture partielle des frontières algériennes pour permettre à la diaspora de regagner le pays, la France a autorisé les Algériens à entrer sur son territoire, mais sous certaines conditions applicables dès le 9 juin.

En effet, la France a instauré de nouvelles conditions pour les Algériens désirant entrer sur son territoire. L’Algérie, même si elle ne fait pas partie des pays dont les contraintes ont été levées, elle a été classée dans la liste « orange ». Une liste qui comprend les pays avec une « circulation active du virus dans des proportions maîtrisées, sans diffusion de variants préoccupants ».

Ainsi, les voyageurs, depuis l’Algérie vers la France, seront soumis aux mêmes conditions imposées aux ressortissants de tous les pays classés dans cette liste. Ces Algériens peuvent donc se rendre en France s'ils sont vaccinés par les vaccins reconnus par l’Agence européenne du médicament (Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson). Afin de s'y rendre, ils doivent seulement présenter, à l’embarquement, un test PCR négatif datant de moins de 72 heures ou un test antigénique négatif de moins de 48 heures. C'est ce qu'a affirmé le gouvernement français dans sa stratégie de réouverture des frontières, à partir du 9 juin.

À lire aussi :  Centre TCF à Alger : Nouvelle adresse et nouvelles procédures

Quant aux voyageurs non vaccinés, ils ne sont autorisés à se rendre en France depuis l’Algérie que pour des « motifs impérieux ». Ces motifs sont énumérés dans la liste des motifs impérieux pour les pays de la liste « orange » qui inclut donc l’Algérie.

Il faut rappeler que Consulat de France à Alger a annoncé, le 3 juin, la date de la reprise de l’octroi de visas type C (touristiques). Le consulat avait indiqué que ces nouvelles mesures avaient été mises en place, pour « afin d’anticiper une levée des restrictions d’entrée sur le territoire français ».