À la veille de l’UEFA EURO 2021, le président Emmanuel Macron a déjeuné avec l’Équipe de France. À cette occasion, le chef de l’État français a accordé un entretien exclusif à BFMTV, où il a estimé que « le sélectionneur a fait le bon choix » en rappelant Karim Benzema.

Karim Benzema : un modèle pour les jeunes issus de l’émigration

Le chef de l'État français est visiblement très heureux du retour de l’attaquant du Real Madrid, Karim Benzema, en équipe de France après 6 longues années d’absence à la suite de l’affaire de la sextape. Emmanuel Macron déclare en effet :

« Karim Benzema représente quelque chose. D'abord c'est un grand champion de foot. Pour beaucoup de jeunes issus de l'immigration, Karim Benzema est un modèle de réussite. C'est un joueur qui a muri et j'étais très content de le retrouver là, et je pense que le sélectionneur a fait le bon choix, d'abord pour l'équipe, mais aussi un choix symbolique pour la nation ».

Emmanuel Macron encourage l'équipe de France de football

Concernant le sélectionneur, Didier Deschamps, le chef de l’État français n’a pas tari d’éloge à celui qui avait offert deux coupes du monde aux Bleus, d'abord en qualité de joueur en 1998 et en tant que sélectionneur en 2018. Emmanuel Macron affirme alors :

« C'est un immense sélectionneur. On commente en permanence les choses auxquelles on est attaché. Didier Deschamps a été un très grand joueur, un très grand capitaine et c'est un très grand sélectionneur. »

Adressant un message aux joueurs de l’équipe de France qui sont appelés à participer à l'UEFA EURO 2020, qui débutera ce vendredi 11 juin, Emmanuel Macron a tenu à les encourager non sans insister sur le rôle du groupe dans ce genre de compétition :

« Vous n'avez rien à prouver, mais ne lâchez rien jusqu'à la dernière minute. Le groupe est plus fort que chacun. Sur le papier on a les meilleures individualités, mais c'est par le groupe qu'ils sont plus forts. Le troisième message c'est sur l'enthousiasme. Ils vont retrouver leur public et pouvoir ré-enthousiasmer (sic) le public. Et le 4e message, c'est de la ramener (la coupe, NDLR), quand même ! »

Macron évoque la mixité de l'équipe de France de football

Sur les chances de Bleus lors de l’Euro qui débutera ce vendredi 11 juin, et surtout l’impact d’un éventuel succès sur la cohésion de la société française, Emmanuel Macron a répondu :

« Il ne faut pas mettre trop de pression à cette équipe de France. Mais le sport pour fédérer et créer des moments d'unité nationale qu'on peut transformer en autre chose. Nous sommes fiers d'une équipe où les joueurs ont des origines familiales, géographiques très différentes. C'est le visage de la France. C'est un très bel exemple de ce à quoi j'aspire pour ce pays: de la bienveillance et de l'ambition. »

UEFA EURO 2021 : Une éditions aux quatre coins de l'Europe

Pour rappel, cet été, l’UEFA EURO 2021 réunira les 24 meilleures sélections nationales européennes et se déroulera dans 11 stades européens différents. Reporté d’une année en raison de la pandémie de Covid-19, l’UEFA EURO 2020 se tiendra bel et bien durant l’été 2021, du 11 juin au 11 juillet. Particularité de cette édition : le championnat rassemblant les meilleures équipes nationales d’Europe se jouera dans 12 pays hôtes, répartis sur tout le continent. Cette édition aura un goût particulier, puisqu’elle célèbre les 60 ans de la compétition et se tiendra pour la première fois aux quatre coins de l’Europe.

L'Équipe de France dans « le groupe de la mort »

La compétition s’annonce déjà très disputée. Vice-championne d’Europe en 2016 et championne du monde en 2018, l’équipe de France est attendue. La sélection dirigée par Didier Deschamps et menée par Kylian Mbappé, Karim Benzema et Antoine Griezmann, aura fort à faire dans sa poule considérée comme celle « de la mort ».

L’Équipe de France aura à affronter le dernier lauréat de la compétition, le Portugal, ainsi que l’Allemagne, championne de la Coupe du monde de la FIFA 2014. Le coach des Bleus a les armes pour finir en tête. Avec une équipe aussi talentueuse, les Bleus peuvent renverser n’importe quelle nation. Hormis Corentin Tolisso, pas de bobos à déplorer.