Propos polémiques d'Éric Zemmour sur l’Algérie et l'islam : Canal+ déboutée

Montage : Eric-Zemmour-Algérie

Le Conseil d'État a rejeté, jeudi dernier, un recours du groupe Canal+ pour l'annulation de la mise en demeure de sa chaîne d'information CNews reçue en 2019 après des propos polémiques d'Éric Zemmour sur l’islam et la colonisation de l'Algérie. Le groupe médiatique français considérait la sanction « injustifiée » et « contraire aux principes de la liberté d'expression ». Néanmoins, la plus haute juridiction administrative a refusé d'annuler la sanction.

Dans sa mise en demeure adressée à CNews, le Conseil supérieur de l’Audiovisuel (CSA) exigeait de la chaîne d’information de « respecter ses obligations, notamment en termes d’incitation à la haine et à la violence ». Canal+ avait déposé un recours pour abus de pouvoir auprès du Conseil d'État.

Lors de l’émission Face à l’info du 23 octobre 2019, le polémiste Éric Zemmour avait provoqué la consternation des téléspectateurs en assimilant l’islam à l’islamisme, avant d’évoquer la conquête de l’Algérie par la France. Le polémiste avait dit assumer les massacres du général Bugeaud en Algérie et avait invité les Français à en faire de même et d'assumer l’histoire de la France.

C’est lors d’un débat avec le socialiste François Pupponi sur CNews qu’Éric Zemmour avait dérapé : « Quand le Général Bugeaud arrive en Algérie. Il commence à massacrer les musulmans et même certains juifs. Eh bien moi, je suis aujourd'hui du côté du Général Bugeaud. C’est ça être Français », avait-il lâché lors d’une intervention sur le sentiment d’appartenance au peuple français.

Retour en haut
Share via
Copy link