Une marche de la diaspora algérienne en France est programmée pour dimanche 4 juillet à Paris. Cette manifestation, à l’appel des militants et des organisations en soutien au Hirak, qui coïncide avec le 59e anniversaire de la fête l’Indépendance, sera organisée en soutien au mouvement populaire et pour une transition démocratique en Algérie.

Cette nouvelle marche dans les rues de Paris a reçu l’autorisation des autorités françaises, après l’interdiction de quatre marches, officiellement à cause du « risque d’atteinte à l’ordre public ». Selon les organisateurs, le parcours de la manifestation est fixé entre Place de République et Place de la Nation de 13 h à 18 h.

« C'est une victoire symbolique pour le mouvement populaire après une bataille juridique qui dure depuis plusieurs mois. Désormais, nous pouvons organiser des marches après avoir obtenu de la justice française la suspension de l’arrêté d’interdiction de la préfecture de police », a affirmé Ilyas Lahouazi, l’un des initiateurs de cette manifestation le 30 juin au quotidien El Watan.

La diaspora demande la libération des détenus et « l’arrêt de la répression »

Pour plusieurs manifestants le mot d’ordre est : « Libération de tous les détenus et l’arrêt de la répression », « Transition démocratique et pacifique », « Parachèvement de l’indépendance et le recouvrement de la souveraineté nationale et populaire », « Consécration d’un État de droit et de citoyenneté », « Respect des droits humains et de l’égalité femme-homme », etc.

À lire aussi :  Guerre d'Algérie : révélations sur les prisons de Normandie

Algeria Democracy organise des activités à la place Stalingrad

Toujours dans le cadre de la célébration de la Fête de l’Indépendance par la diaspora, le collectif citoyen Algeria Democracy organise une riche journée d’activités le samedi 3 juillet, entre 11 h et 19 h, au niveau de la place parisienne de Stalingrad.

Le programme préparé sera marqué par des expositions et des tables rondes traitant de thématiques du présent et de l’avenir : « Deux ans du hirak » ; « Les détenus et les violences policières » ; « L’Identité algérienne » ; « Égalité femme-homme » ; « Écologie » ; « Économie et géostratégie ».

En outre, un stand « librairie » sera mis en place, où se tiendra une vente-dédicace autour des ouvrages du journaliste Mohamed Benchicou, ainsi que des livres des militantes Ghanima Ammour et Sanhadja Akrouf.