Un Algérien a réussi la prouesse d’inscrire son nom dans le livre du Guinness des records grâce à sa performance réalisée le 26 juin 2021 dans une épreuve sous-marine, à savoir l’apnée en mer.

Cet Algérien, résident en France, a réussi à battre le record du monde d’apnée en poids constant et en bi-palmes. Abdelatif Alouach est descendu à 115 mètres de profondeur dans la rade de Villefranche-sur-Mer (Alpes-Maritimes). C’est trois mètres de plus que le Français Arnaud Jérald, ancien détenteur du record.

Cette performance a été établie lors du Championnat de France organisé, le 26 juin dernier, par la Fédération française d’études et de sports sous-marins (FFESSM). Abdelatif Alouach avait déjà flirté avec le record du monde le mois dernier lors d’une compétition en Égypte. Il était descendu à 111 mètres de profondeur, synonyme de record de France. Il avait alors affirmé dans un entretien accordé au site FranceApnee que la barre des 115 mètres le faisait « rêver ».

Abdelatif Alouach bat le record du monde d’apnée en mer

« C’est un chiffre qui me fait rêver » avait-il confié. Un rêve exaucé le samedi 26 juin, avec à la clé un record du monde et une entrée dans le Guinness des records.

À lire aussi :  Air Algérie secouée par plusieurs affaires de corruption

Abdel, comme l’appellent ses amis, a plongé à -115 m en poids constant bi-palmes, considérée comme étant la discipline la plus noble de l’apnée. Une plongée surréaliste qui a duré 4’08’’. « I am Ok », annonça le lauréat en remontant à la surface dans la rade de Villefranche-sur-Mer. Il s’agit d’une expression rituelle, mais cette fois-ci elle a trahi une vive émotion, car l’apnéiste est revenu d’une plongée de -115 mètres de profondeur, repoussant ainsi, de 3 mètres, l’ancien record du monde, qui était de 112 mètres.

L'Algérien a travaillé des mois pour battre le record du monde

Interrogé par le site FranceApnee, le nouveau recordman a affirmé que les performances qu’il réalise « sont travaillées des mois à l’avance » et que « ce n’est presque pas une surprise » pour lui d’avoir pulvérisé le record mondial de la discipline. Abdel a confié qu’il a vécu sa dernière plongée avec « énormément d’émotions ». « J’ai failli pleurer plusieurs fois avant le départ tellement j’étais submergé par les émotions », a-t-il ajouté.

Passionné de chasse sous-marine ce père de famille de 45 ans, dont les parents sont originaires d’Alger, a commencé l’apnée sportive il y a seulement quatre ans, indique la chaîne de télévision, France 3 régions. Il excelle également en poids constant sans palme. Dans cette spécialité, il est descendu à - 70 mètres le 25 juin dernier, la veille de son record du monde.

À lire aussi :  Restriction des visas : le sentiment anti-français des Nord-Africains s'accentue

« Je cherchais toujours à chasser de plus en plus profond », raconte Alouach

Abdellatif Alouach est né en 1976. Il vit dans le sud de la France à Martigues près de Marseille où il exerce le métier de chef de chantier en travaux publics. Il est passionné par la mer et par la vie sous-marine. « Je suis chasseur-sous-marin depuis mon plus jeune âge. Je me suis dédié à la pêche sous-marine à partir des années 2000. Pour continuer à progresser, je m’étais inscrit dans le club du Pontet près d’Avignon puis dans le club de Vitrolles. Mon but était de progresser en apnée pure. Toutefois, la profondeur me fascinait je cherchais toujours à chasser de plus en plus profond » confiait le nouveau recordman du monde de l’apnée.