La confédération africaine de football (CAF) empêche la JSK de jouer avec des maillots floqués en Tifinagh. L’institution qui gère le football en Afrique a signifié, le vendredi 9 juillet, au club phare de la Kabylie qu'il doit jouer avec un maillot qui ne contient pas des transcriptions en Tifinagh pour le compte du match de la finale qui l'opposera au Raja Casablanca, ce samedi 10 juillet. 

Cette décision, prise à la dernière minute, sous prétexte que ces inscriptions sont « politiques » a surpris les fans de la JS Kabylie. Elle est considérée comme une décision aberrante et incompréhensive du moment que cette transcription n'est pas en contradiction avec les règlements de la FIFA. Les inconditionnels de la JSK affirment que cette instruction n'est qu'une « tentative de déstabilisation de la JSK » à la veille de la finale de la CAF. D'autres affirment que « cette décision est prise suite aux pressions de panarabistes qui ont des bras longs au sein de l'institution footballistique ».

La JSK rassure ses supporters

Réagissant à cette décision, les dirigeants de la JSK ont assuré ce samedi que le club a pris ses dispositions. Dans un communiqué rendu public, la direction de la JSK a déclaré : « nous tenons à assurer nos supporters que la réserve émise par la CAF sur quelques éléments du maillot a été vite levée. L'équipe est entièrement concentrée sur la finale de ce samedi face au RAJA et tout se passe dans de bonnes conditions ».

Plusieurs tentatives de déstabilisation de la JSK

Par ailleurs , contrairement à ce qui a été révélé par certains médias, le drapeau amazigh sera bel et bien présent dans le stade. Les réserves de la CAF ne concernent pas les drapeaux qui seront portés par les supporters.

Il faut dire que la JSK subit ces derniers jours une campagne de déstabilisation. Certains ont lancé des rumeurs sur un sponsoring de l'équipe par une marque de bière alors que d'autres ne cessent d'attaquer l'équipe sur plusieurs plans extra sportifs.