Le Gouvernement a décidé de proroger de 21 jours le confinement partiel à domicile de minuit jusqu’au lendemain à 4 h du matin dans 14 wilayas du pays, à compter d’aujourd’hui 12 juillet. Cette décision sera suivie par le renforcement du contrôle concernant le respect des protocoles sanitaires.

Retour au confinement nocturne en Algérie

Les wilayas concernées par le confinement nocturne

Le confinement nocturne à domicile de minuit jusqu’au lendemain à 4 h du matin est applicable dans les 14 wilayas suivantes : Laghouat, Batna, Bejaia, Blida, Tébessa, Tizi-Ouzou, Alger, Sétif, Sidi Bel Abbes, Constantine, M’sila, Ouargla, Oran et Boumerdes, selon le communiqué des services du Premier ministre publié le 11 juillet.

Les wilayas algériennes qui ne sont pas concernées par le confinement nocturne

Ne sont pas concernées par le mesure de confinement nocturne à domicile les 44 wilayas suivantes : Adrar, Chlef, Oum El Bouaghi, Biskra, Béchar, Bouira, Tamenghasset, Tlemcen, Tiaret, Djelfa, Jijel, Saïda, Skikda, Annaba, Guelma, Médéa, Mostaganem, Mascara, El Bayadh, Illizi, Bordj Bou-Arreridj, El Tarf, Tindouf, Tissemsilt, El Oued, Khenchela, Souk Ahras, Tipaza, Mila, Ain Defla, Naâma, Ain Temouchent, Ghardaïa, Relizane, Timimoun, Bordj Badji Mokhtar, Ouled Djellal, Beni Abbes, In Salah, In Guezzam, Touggourt, Djanet, El Meghaeir et El Meniaâ.

Face à la flambée du Covid-19, l’Algérie renforce les mesures sanitaires

Par ailleurs, le Premier ministre Aïmene Benabderrahmane a « décidé des mesures à mettre en œuvre au titre du dispositif de gestion de la crise sanitaire liée à la pandémie du Coronavirus (COVID-19) », précise le communiqué. En plus du confinement partiel, « les mesures de prévention pour endiguer toute nouvelle vague de contamination seront soumises à un contrôle rigoureux de leur application », explique le communiqué.

Les fêtes de mariages interdites en Algérie

Il s’agit, en premier lieu, de renforcer la mesure d’interdiction à travers le territoire national, de tout type de rassemblement de personnes et de regroupement familial, notamment la célébration de mariages et de circoncision et autres événements.

Limitation du nombre de voyageurs dans les transports en commun

En matière de circulation et de mobilité des personnes, le contrôle « sera intensifié par les services compétents en ce qui concerne le respect des protocoles sanitaires dédiés aux moyens de transport de voyageurs, particulièrement l’obligation du port du masque de protection et de la distanciation physique, à travers la limitation du nombre de voyageurs, à savoir 50 % de la capacité du véhicule de transport ».

Reprise des contrôles au niveau des commerces et des marchés

Au niveau des lieux de commerces qui connaissent « des situations de relâchement », relève le communiqué. Les services du ministère du Commerce « sont instruits à l’effet de reprendre leurs actions de contrôle au niveau des commerces et des marchés, accompagnés de la force publique, et de procéder à la fermeture immédiate du commerce et au retrait du registre du commerce et ce, sans préjudice de l’application des sanctions prévues par la législation et la réglementation en vigueur, à l’encontre des contrevenants ».

Obligation du port du masque dans les établissements publics

Le contrôle sera également « renforcé concernant les obligations qui pèsent sur les administrations et les établissement recevant le public d’observer et de faire respecter notamment l’obligation du port de masque de protection ainsi que l’obligation pour les gestionnaires de veiller notamment au strict respect de l’obligation du port de masque de protection ».

Les walis autorisés à prendre d’autres mesures pour ralentir la propagation du Covid-19

Les walis peuvent, après accord des autorités compétentes, prendre toute mesure qu’exige la situation sanitaire de chaque wilaya, notamment l’instauration, la modification ou la modulation des horaires, de la mesure de confinement à domicile partiel ou total ciblé d’une ou de plusieurs communes, localités ou quartiers connaissant des foyers de contamination.