Le chef de l'État Abdelmadjid Tebboune a ordonné une nouvelle grâce pour les détenues d’opinion en Algérie. En effet, le ministère de la Justice a annoncé, ce mercredi 14 juillet, que la Présidence « prendra des mesures d’élargissement supplémentaires, qui seront annoncées dans les heures à venir au profit des détenus », à l’occasion de la Fête de l’Indépendance et de la Jeunesse, en plus de celles décrétées le 4 juillet dernier.

Le ministère algérien de la justice a annoncé, ce mercredi 14 juillet 2021, une grâce présidentielle complémentaire à celle du 4 juillet passé, qui avait touché 18 détenus d’opinion poursuivis pour avoir participé aux manifestations du Hirak. Le ministère de la justice indique dans le même document que le contenu de cette décision sera communiqué dans les prochaines heures.

18 militants du Hirak graciés le 4 juillet

Pour rappel, Abdelmadjid Tebboune a accordé, le 4 juillet 2021, la grâce présidentielle à 18 militants du Hirak algériens. « Le ministère de la Justice annonce qu'à l'occasion du 59e anniversaire de l'Indépendance, le président de la République, Abdelmajid Tebboune, a décidé des mesures de clémence en faveur des jeunes poursuivis et arrêtés pour avoir participé aux manifestations du Hirak et pour les actions qui en ont découlé », a indiqué le communiqué du minsiete de la Justice.

À lire aussi :  France : Gérald Darmanin annonce un durcissement du droit d’asile

59 autres détenus d'opinion libérés en février dernier

Le chef de l’État avait gracié 59 militants en février dernier, à l'occasion du deuxième anniversaire du Hirak, à savoir le 22 du même mois, dans le cadre des mesures d'apaisement qui ont suivi sa rencontre avec les dirigeants des partis politique. Mardi 13 juillet, Abdelmadjid Tebboune, a accordé une grâce présidentielle à 60 prisonniers ayant contribué aux fraudes au baccalauréat. Cette annonce a été faite à l’occasion de la fête de l’Aïd al-Adha.