Le chef de l’État algérien Abdelmadjid Tebboune a signé, aujourd’hui 18 juillet, deux décrets portant grâce présidentielle d’un grand nombre de prisonniers, annonce un communiqué de la Présidence de la République algérienne.

Selon le communiqué de la Présidence algérienne, relayé par le Comité national pour la libération des détenus (CNLD), le premier décret signé par le chef de l’État Abdelmadjid Tebboune fait état d’une grâce présidentielle à la faveurs de plusieurs personnes emprisonnées ou condamnés dont les peines ne dépassent pas 1 année de prison ferme.

Tebboune gracie des prisonniers ayant décroché un diplôme en prison

Le second décret, signé par Abdelmadjid Tebboune aujourd’hui 18 juillet, porte grâce en faveur de prisonniers ayant obtenu un diplôme (de l’Éducation nationale ou de la Formation professionnelle) lors de leur incarcération, si la peine qui leur reste à purger ne dépasse pas 2 ans.