Deux athlètes algériens, présents à Tokyo (Japon) pour prendre part à la 32e édition des Jeux olympiques, ont été testés positifs au Covid-19. Il s'agit de deux athlètes de la sélection nationale d’athlétisme, Djamel Sedjati (800 m) et Bilal Tabti (3000 m steeple), qui ont été testés positifs au virus, le 24 juillet.

Mauvaise nouvelle pour la délégation algérienne présente à Tokyo pour les Jeux olympiques 2020. Arrivés vendredi 23 juillet, de Turquie, où ils avaient pris part à leur dernier stage de préparation, les athlètes algériens, Djamel Sedjati et Bilal Tabti ont déclaré forfait pour les épreuves d'athlétisme, prévues à partir du 30 juillet. Les deux athlètes algériens ont été testés positifs au Covid-19 lors du contrôle effectué samedi 24 juillet à leur arrivée au Japon.

Les Algériens, Djamel Sedjati et Bilal Tabti ne peuvent pas participer aux épreuves des JO

Pourtant, les deux tests PCR effectués en Turquie, les 22 et 23 juillet, avant leur départ pour Tokyo, ont été négatifs et n’ont rien révélé d’anormal, selon la radio algérienne. Djamel Sedjati et Bilal Tabti doivent à présent observer une période de confinement de 14 jours pour savoir s’ils peuvent rentrer au pays ou pas, selon la même source.

À lire aussi :  Youcef Belaili sur le point de quitter le Stade Brestois

Djamel Sedjati (800 m) et Bilal Tabti (3000 m steeple) ont dû déclarer forfait pour les épreuves d'athlétisme, prévues à partir du 30 juillet. En effet, il sera impossible pour les deux représentants algériens de prendre à part aux épreuves d’athlétisme dans leurs spécialités respectives, prévues dans moins de cinq jours. Les deux athlètes doivent en effet observer un confinement sanitaire de  14 jours, comme le stipule le règlement des JO de Tokyo.

106 cas  de contamination recensés à ce jour aux Jeux olympiques de Tokyo

C’est la première défection dans le camp algérien en raison de la Covid-19, pour les athlètes présents à Tokyo. Avant Sedjati et Tabti, le cycliste, Youcef Reguigui a également dû renoncer à sa participation aux JO, pour la même raison, et ce, la veille de son départ pour Tokyo. Ce dernier a d’ailleurs été remplacé par Hamza Mansouri.

L’Algérie n’est pas le premier pays à enregistrer dans ses rangs des cas de contaminations au Covid. En effet, les organisateurs des JO de Tokyo ont annoncé le 24 juillet que trois nouveaux sportifs avaient été testés positifs au Covid-19. Si l'on prend en compte tout le personnel lié aux Jeux, ce sont dix-neuf nouveaux tests positifs qui ont été révélés, portant à 106 le nombre de cas à ce jour, selon un décompte effectué par le quotidien français L'Équipe.