La compagnie aérienne low-cost Volotea n'est pas encore prête pour assurer des vols vers les aéroports algériens. Pour des raisons liées à la pandémie de coronavirus, la compagnie espagnole a reporté d'un mois l'inauguration de ses vols vers l'Algérie, initialement prévus pour septembre.

En effet, Volotea, spécialisée dans les vols pas chers, avait programmé dès janvier 2021 des vols depuis trois villes françaises, Marseille, Bordeaux et Lyon vers sept villes algériennes. Précisément, à partir du 16 septembre. Une date confirmée en mars par la compagnie espagnole.

Mais en cette fin du mois de juillet, Volotea a décidé de reporter l'inauguration de ces lignes au mois d'octobre. D'ailleurs, la compagnie low-cost annonce le premier vol pour le 14 octobre, et ce sera celui qui reliera l'aéroport de Marseille à celui d'Oran.

Les vols de Volotea desserviront également les villes de Constantine, Annaba, Bejaïa, Sétif et Tlemcen, et ce, à partir de la ville phocéenne à raison de deux fois par semaine. L'aéroport international d'Alger sera également desservi, mais uniquement à partir de Bordeaux et seulement deux fois par semaine, soit lundi et jeudi. Pour l'aéroport de Sétif, il sera relié par un vol de Volotea avec l'aéroport de Lyon, les lundis, mercredis et vendredis.

À lire aussi :  Air France meilleure compagnie en Europe et 8e du monde. Voici pourquoi

Il importe de relever que ces vols attribués à la compagnie espagnole résultent de la faillite, en 2019, de la compagnie française Aigle Azur. Ce qui a permis à Volotea de bénéficier d'un nombre important de lignes entre les aéroports français et algériens, y compris la ligne très lucrative de Paris-Alger.