Une vidéo fait le buzz sur les réseaux sociaux depuis sa publication le 19 août par des militants de certains pays d'Afrique de l'Ouest. C'est celle d'un conférencier occidental, filmé discrètement, en train d'expliquer à son auditoire pourquoi l'Afrique subsaharienne doit être maintenue dans la pauvreté. L'auteur de la vidéo n'a donné aucun détail sur le lieu de cette conférence, ni la date de son déroulement, visiblement pour préserver son anonymat.

Dans un discours destiné vraisemblablement à des universitaires comme lui, le conférencier n'a pas manqué d'évoquer le « rôle clé » que l'Afrique subsaharienne joue dans la « prospérité des pays développés ». Il explique tout de go qu'il n'est pas question de permettre aux pays d'Afrique d'échapper à ce rôle.

Europe, États-Unis, Chine : mêmes objectifs en Afrique

« Nous ferons tout ce qu'il faut pour maintenir l'Afrique subsaharienne dans son état de pauvreté actuelle. C'est absolument vital pour notre survie en tant qu'Occidentaux. Il faut qu'on soit clair sur ce point. Et toutes les structures et organisations internationales, toutes les institutions académiques et tous les enseignements économiques sont tous conçus pour maintenir les Africains dans leur situation actuelle », a-t-il fait savoir sans sourciller.

Pour lui, qu'il s'agisse d'Europe, des États-Unis ou maintenant la Chine, c'est exactement les mêmes objectifs vis-à-vis de l'Afrique. « Nous avons besoin d'appauvrir l'Afrique et de l'y maintenir, parce que nous avons besoin de leurs matières premières et nous les voulons le moins cher possible », a-t-il encore précisé.

À lire aussi :  Espagne : Le tourisme et l'industrie de la céramique lourdement impactés par la perte du marché algérien

Appauvrissement de l'Afrique ou effondrement de l'Occident

« Parce que si l'Afrique s'éveille et commence à réagir, alors laissez-moi vous dire que le niveau de vie en Europe, aux États-Unis et en Asie va s'effondrer », a-t-il ajouté non sans estimer que les Africains peuvent s'en sortir, rappelant qu'il s'agit de les en empêcher.

Le conférencier parlera ensuite des universitaires et autres institutions académiques et d'enseignements économiques et leur complicité dans cette politique anti-africaine. « Notre rôle, c'est de convaincre les Africains de continuer à faire ce qu'ils font. Et de leur montrer que c'est de leur faute qu'ils sont pauvres, pas de notre faute. C'est ce que nous faisons au sein des institutions académiques », a-t-il déclaré aussi.

Empêcher l'industrialisation de l'Afrique

D'un autre côté, il montrera lors de son intervention comment maintenir l'Afrique dans sa situation actuelle. En rappelant leur dépendance aux matières premières et la faiblesse de leur industrie.

Il s'agit tout simplement d'empêcher l'industrialisation des pays d'Afrique subsaharienne. En s'appuyant sur des tableaux et des graphes sur diapositif, il affirmera que sur les 15 à 20 dernières années, la part de l'industrialisation en Afrique a considérablement baissé. Une façon de montrer que l'Occident est impliqué dans cette baisse, alors qu'aucun pays au monde ne peut se développer sans industrialisation.

À lire aussi :  Espagne : Le tourisme et l'industrie de la céramique lourdement impactés par la perte du marché algérien

Vidéo : Pourquoi l'Occident garde l'Afrique dans la pauvreté