Le défenseur algérien Aïssa Mandi a privé son équipe de Villarreal de créer l'exploit de la 3e journée de la Liga. Alors que le score affichait 2 buts à 1 en faveur de son équipe, Mandi a marqué contre son camp, d'une tête en retrait, dans les ultimes secondes de la rencontre, offrant ainsi le point du nul à l'Atlético de Madrid.

Villarreal est passé à deux doigts de renverser le champion d'Espagne en titre l'Atlético de Madrid. Dans une rencontre qui se jouait dans la soirée du dimanche 29 août au stade du Wanda Metropolitano de Madrid, les camarades de l'international algérien Aïssa Mandi, de nouveau titulaire, ont longtemps cru revenir avec les trois points de la victoire.

Villarreal avait mené à deux reprises dans cette rencontre. Luis Suarez (56e) avait répondu à Manu Trigueros (52e), avant qu'Arnaut Danjuma n'offre l'avantage à Villarreal à la 74e minute de jeu. Les hommes d'Unai Emery pensaient tenir une victoire capitale, en renversant le champion en titre chez lui, ce qui arrive rarement au Wanda Metropolitano.

Mais dans les ultimes secondes du match, sur une balle anodine, le défenseur algérien Aïssa Mandi a tenté de remettre la balle à son propre gardien Geronimo Rulli. Ce dernier avait, néanmoins quitté sa zone et la balle de Mandi a pris à contre-pied son gardien (2-2). Privant ainsi son équipe d'une victoire et offrant ainsi à l'Atlético de Madrid un point inespéré. Malheureux sur cette action, Aïssa Mandi, arrivé cet été en provenance du Bétis Séville, avait pourtant fourni une rencontre assez satisfaisante.

À lire aussi :  Algérie-Brésil en amical septembre prochain en France ?

« Le but le plus absurde de l'année »

Il faut dire que ce but « gag » de Aïssa Mandi a rapidement fait le tour des réseaux sociaux depuis dimanche soir. Un véritable débat a même eu lieu pour savoir si le but a été causé par la tête en retrait de l'Algérien ou par le mauvais placement du gardien Rulli sur cette action.

De son côté, Marca, quotidien espagnol sportif de Madrid a parlé de « but le plus absurde de l'année », estimant que « l'erreur de Mandi et Rulli a donné le match nul à l'Atlético à la 95e minute ». Le même média a même lancé un sondage à ses lecteurs pour leur demander qui était responsable sur cette action : Mandi, Rulli ou les deux joueurs.