La ville de Marseille est sous le feu des projecteurs depuis quelques semaines. Théâtre de nombreuses batailles meurtrières entre différents gangs de trafiquants de drogue, la cité phocéenne est aujourd’hui au cœur d’une large médiatisation, poussant certains politiques à lancer des « déclarations polémistes » à l’instar de cette sortie de Manuel Valls qui a estimé qu’il fallait « tout raser » et « repeupler autrement » les quartiers défavorisés de Marseille.

En marge du déplacement de trois jours d’Emmanuel Macron à Marseille, l’ancien Premier ministre français Manuels Valls s’est exprimé le 1er septembre sur la situation, dans l’émission Fortes Têtes sur RMC. « Marseille, il y a d’abord un échec collectif, dans une ville qui est belle. Il y a aussi fort heureusement des succès. Cela veut dire qu’à Marseille, il faut tout reprendre à zéro », a-t-il avancé.

« Il faut tout raser, il faut tout reconstruire à Marseille », affirme Manuel Valls

« Les quartiers, ce qu’on appelle les banlieues en Île-de-France, sont au cœur de la ville, marqués par la pauvreté, les inégalités, la violence et l’insécurité. C’est-à-dire que là-bas, il faut tout raser, il faut tout reconstruire, il faut repeupler autrement ces quartiers », affirme l’ancien Premier ministre.

« Mais ça demande une volonté, une grande puissance de l’État et une coopération avec les élus qui ont une grande responsabilité », a avancé Manuel Valls, assurant que « des actions avaient été menées » dans les deux gouvernements qu’il a dirigés concernant la deuxième ville de France, « sans succès ».

Les propos de Manuel Valls jugés « racistes » par certains en France

Les propos de l’ancien Premier ministre sous François Hollande ont été jugés « racistes » par certains, et ont soulevé une vague d’indignation sur les réseaux sociaux. « Valls balance un propos raciste sur Marseille pour son premier jour comme chroniqueur sur RMC: “Il faut tout raser, il faut tout reconstruire, il faut repeupler différemment ces quartiers”. Il a confondu RMC avec CNews ou Europe 1… » écrit le journaliste Nils Wilcke, sur Twitter.

« Je suis outré par les propos de Manuel Valls »

« Et c’est reparti pour le bullshit sur Marseille par des Parisiens qui n’y connaissent rien (ex. : se concentrer sur les cités pauvres au lieu de la corruption de la caste politique locale) » réagit pour sa part Cedric Mas, historien et président de l’Institut Action Résilience.

« Je suis outré par les propos de Manuel Valls, comment peut-on dire raser entièrement des quartiers ? C’est impossible et il le sait très bien » affirme pour sa part Rémy, auditeur RMC et habitant de Marseille.

« Petit rappel : en 1912, quand le quartier derrière la Bourse a été rasé, c’était déjà pour éradiquer la pauvreté et l’insécurité à Marseille. Résultat ? Non seulement elles n’ont pas disparu, mais en plus elles se sont déplacées…dans les quartiers nord ! » s’insurge l’historienne Judith Aziza sur son compte Twitter.