Un coéquipier du joueur international Algérie Islam Slimani à l’Olympique lyonnais a été condamné, jeudi 9 septembre 2021, pour violence conjugale. Il s’agit du défenseur allemand Jérôme Boateng, qui a écopé d’une amende de 1,8 million d’euros. Il faut dire que le joueur recruté cet été par l’OL, en provenance de Bayern Munich, s’en est plutôt bien sorti.

Le champion du monde 2014 avec la Mannschaft risquait jusqu’à 5 ans de prison dans cette affaire, dont les faits remontent à l’été 2018. Son ancienne compagne et mère de ses deux enfants l’accuse de l’avoir violentée aux Caraïbes, où ils étaient en vacance. Il lui aurait lancé une lanterne, avant de lui jeter une boîte isotherme qui l’avait touchée.

« Il m’a enfoncé un œil avec le pouce et il m’a mordu la tête et m’a tiré par terre par les cheveux. », a-t-elle ajouté. « Il l’a  injuriée, frappée et tirée par le bras ”, indique de son coté Anne Leiding, porte-parole du procureur de Munich, selon de différentes sources médiatiques qui ont couvert le procès qui s’est tenu au niveau du tribunal de Munich.

Jérôme Boateng nie les accusations, mais écope d’une amende de 1,8 million d’euros

Le joueur allemand a nié ces accusations. Il a soutenu que c’était plutôt son sa compagne qui s’est montrée agressive. Il a souligné qu’elle l’a même blessé à la lèvre. « Je n’ai pas été violent […] je ne l’ai pas attaquée », a-t-il assuré, selon toujours les même source.

Il a souligné que l’origine de cette dispute à leur chambre d’hôtel était liée aux exigences de sa compagne pour aller à Paris. À cette époque, ajoute t-il, Boateng était en négociations avancées avec le club de la capitale française, le PSG qu’il allait rejoindre. Sa plaidoirie cependant n’a pas convaincu les magistrats qui l’ont ainsi reconnu coupable de coups et blessures et le condamne ensuite à cette forte amande.