L'Espagne a mis à jour sa liste rouge en matière de lutte contre la propagation du coronavirus. Les ressortissants algériens ne sont pas concernés par cette mise à jour, qui inclut désormais la Pologne et certaines régions de Tchéquie et de Hongrie.

Selon le ministère espagnol de la Santé, de la Consommation et de la Protection sociale, repris par Schengen Visa Info, les ressortissants de Pologne et de certaines régions de la République tchèque et de Hongrie désirant entrer en Espagne seront soumis à des conditions d'accès supplémentaires.

En République tchèque, il s'agit de la région de la capitale Prague et Moravie-Silésie. Il s'agit aussi de la région de Pest et du nord de la Hongrie qui rejoint la liste des zones à haut risque de contamination au coronavirus. La même liste qui compte l'Algérie depuis au moins le mois de juin 2020, à un moment où la première vague de contaminations faisait beaucoup de victimes dans les hôpitaux algériens.

Selon le même ministère espagnol, les ressortissants des pays de cette liste rouge, dans laquelle figure donc l'Algérie, seront soumis à l'exigence de certaines conditions pour accéder au territoire espagnol. Ils devront être vaccinés contre le Covid-19. Sinon, ils devront présenter une preuve qu'ils sont guéris du Covid-19 au cours des derniers mois. Et sans l'une de ces conditions, les ressortissants de ces pays devront présenter des résultats de test négatifs au coronavirus.