En juin dernier, le Premier ministre du Qatar avait annoncé que la vaccination contre Covid-19 serait obligatoire pour tous les supporteurs qui voudraient assister à la Coupe du Monde de la FIFA 2022 qui sera organisée par son pays. Une exigence qui a soulevé des critiques dans plusieurs pays, poussant d’ailleurs la Fédération internationale de football (FIFA) à intervenir.

Le Qatar exige la vaccination pour la Coupe du Monde 2022

Organisateur de la prochaine Coupe du Monde de la FIFA, le Qatar a fait savoir qu’il ne transigera pas sur la question de la vaccination contre le Covid-19. Tous les joueurs souhaitant participer au Mondial 2022 ainsi que les supporters du monde entier devront être vaccinés, rapporte en effet le 20 septembre dernier The Athletic.

La FIFA  négocie avec le Qatar pour annuler l’obligation de vaccination

Toutefois, les discussions se poursuivent entre les parties prenantes, y compris la FIFA et les autorités médicales qataries, afin de trouver une solution à l'amiable, car toutes les parties ne veulent pas que le tournoi soit privé de ses joueurs vedettes, précise la même source. À ce propos, Associated Press a affirmé ce mardi 5 octobre que  la FIFA a entamé des discussions avec les autorités qataries pour supprimer les exigences de vaccination obligatoire pour le prochain tournoi mondial de football.

À lire aussi :  Ballon d'Or 2022 : Riyad Mahrez dans la liste des 30 nommés

« La FIFA a déjà entamé des discussions avec les autorités qataries pour annuler les exigences de vaccination obligatoire pour le Mondial 2022 », a  indiqué ce mardi une source proche du dossier à Associated Press, assurant qu’elle ferait actuellement pression sur le Qatar pour assouplir les mesures sanitaires. La FIFA essaierait d’obtenir que les spectateurs, mais aussi les officiels et les joueurs, puissent entrer dans le pays à la condition de prouver leur guérison du Covid-19 ou en présentant un test négatif au virus.

La Coupe arabe des nations 2021 sera le grand test pour le Qatar

Le Qatar aura l'occasion de tester sa politique sanitaire à l'occasion de la prochaine édition de la Coupe arabe des nations, prévue du 30 novembre au 18 décembre 2021 dans les stades de la Coupe du Monde 2022. Ce tournoi, où seront engagées 16 équipes nationales, dont l’Algérie, est présenté comme un test pour le Qatar. Il pourrait également permettre aux Qataris de mettre en application leurs mesures anti-Covid.