La communauté musulmane en Allemagne représente 6 % de la population totale du pays, soit entre 5 et 6 millions d’habitants. Devant ce nombre important de citoyens de confession musulmane, les autorités d’une ville allemande ont pris la décision d’autoriser, pour la première fois, la diffusion de l’appel à la prière musulmane (Al-adhan) depuis la mosquée.

Selon l’enquête publiée en avril 2021 par l’Office fédéral des migrations et des réfugiés (BAMF), la communauté musulmane en Allemagne est passée à environ 5,5 millions. Il y a 1,5 million de musulmans originaires de pays arabophones. 19 % d’entre eux du Moyen-Orient et 8 % d’Afrique du Nord. 47 % des musulmans sont des citoyens allemands.

La ville de Cologne autorise l’appel à la prière du vendredi

En Allemagne comme la majorité des pays européens, l’appel à la prière musulmane depuis les mosquées n’est pas autorisé, sauf dans des cas exceptionnels. Toutefois, les autorités municipales de Cologne, l’une des plus importantes villes en Allemagne, ont décidé d’autoriser la diffusion de l’appel à la prière musulmane.

Comme annoncé par la ville de Cologne, le 7 octobre, un projet pilote a été lancé pour une durée de deux ans : sur demande et sous certaines conditions, les imams de mosquées peuvent désormais appeler leurs fidèles à la prière du vendredi.

« Les muezzins pourront lancer un appel à la prière à Cologne, le vendredi, depuis leur mosquée. La maire Henriette Reker estime que cette décision est une reconnaissance de la liberté de religion en Allemagne », écrit Christophe Bourdoiseau, correspondant du quotidien Libération, le 8 octobre, sur Twitter.

« Un signe d’acceptation mutuelle de la religion », estime la maire de Cologne

La maire de Cologne, Henriette Reker, qui s’est référée à la liberté de religion protégée par la Constitution allemande, a déclaré que le projet était « un signe d’acceptation mutuelle de la religion ». « Nos concitoyens musulmans font partie intégrante de notre ville. Le son de l’appel à la prière en plus des cloches des églises de notre ville montre que la diversité est valorisée à Cologne et que cette diversité se vit ici », estime-t-elle.

Qu’en est-il de l’appel à la prière en France ?

L’appel à la prière n’est pas pratiqué en France métropolitaine, même si la législation ne l’empêche pas en théorie. « Notre législation ne l’interdit pas, mais il faudrait un arrêté municipal sur le modèle de la sonnerie des cloches à des fins cultuelles comme le prévoit l’article 27 de la loi de 1905 », explique Didier Leschi, haut fonctionnaire, au quotidien La Croix. Quelques mosquées en France disposent pourtant de minarets, mais ceux-ci ne sont pas équipés en haut-parleurs ni en muezzin. « À ma connaissance, il n’y a pas eu de demande de ce type », précise la même source.