Les États-Unis d'Amérique accepteront désormais les vaccins reconnus par les régulateurs américains ou l'Organisation mondiale de la Santé (OMS). C'est ce qu'a rapporté samedi 9 octobre 2021 Radio Canada, affirmant que l'annonce a été faite vendredi dernier par les autorités américaines.

Les États-Unis ont, dans un premier temps, annoncé l'ouverture des frontières restées fermées depuis le mois de mars 2020 à cause de la crise sanitaire liée au coronavirus, c'était le 20 septembre dernier. Les autorités étasuniennes ont indiqué alors que cette décision entrera en vigueur à partir du 1er novembre prochain et concernerait toute personne vaccinée. Elles n'ont cependant pas précisé les vaccins que les États-Unis acceptaient.

« Les voyageurs en provenance de l’étranger devront par ailleurs se faire tester et porter un masque, tandis qu’un système de suivi des contacts sera mis en place », avait souligné le coordinateur de la lutte contre la pandémie à la Maison Blanche, Jeffrey Zients. Le vendredi 8 octobre, le gouvernement américain est revenu à la charge sur ce sujet pour apporter cette précision. Les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) et l'agence fédérale de la santé publique aux États-Unis, à travers leurs porte-parole, ont affirmé ainsi que leur pays accepterait tous les vaccins reconnus par les régulateurs américains ou l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

À lire aussi :  Transavia annonce l'inauguration de sa ligne Paris-Béjaïa : Programme et prix

Les compagnies aériennes déjà alertées

« Six vaccins autorisés ou approuvés par la FDA ou répertoriés pour une utilisation d'urgence par l'OMS répondront aux critères de voyage aux États-Unis », a déclaré un porte-parole des CDC à l’agence Reuters, cité par Radio Canada. « Plus tôt cette semaine, pour les aider à préparer leurs systèmes, nous avons informé les compagnies aériennes », a affirmé la porte-parole des CDC. Notons que les vaccins autorisés sont les suivants : Pfizer (États-Unis), AstraZeneca (Grande-Bretagne–Inde), Janssen (États-Unis), Moderna (États-Unis), Sinopharm (Chine) et Sinovac (Chine).