Le Maroc s’est officiellement qualifié pour les barrages des éliminatoires de la Coupe du Monde 2022. Auteurs d’un sans faute, les Lions de l’Atlas, qui comptent 12 point au compteur dans leur poule, ne peuvent plus en effet être rattrapés au classement, et ce à deux journée de la fin de ce tour des groupes. 

Le Maroc se qualifie pour les barrages

La sélection marocaine a conforté sa première place au classement de son groupe, mardi 12 octobre, en battant la Guinée Bissau sur le score de 4 buts à 1 en match comptant pour la 4e journée des éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA 2022. Il s’agit d’une quatrième victoire de suite pour les marocains, qui se voient ainsi qualifiés pour le prochain tour. Le Maroc jouera sans grande pression ses deux derniers matchs face à la Guinée et le Soudan, prévus en novembre.

Le Sénégal qualifié lui aussi au prochain tour des éliminatoires

Une autre sélection africaine est aussi déjà qualifié pour le prochain tour de ces éliminatoires. Il s’agit du Sénégal, qui a validé son ticket mardi en enchainant son quatrième succès de suite dans son groupe. Sadio Mané and compagnie ont battu la Namibie sur le score de 3 buts à 1 et ont pris le large dans leur groupe, comptant aussi le Togo et le Congo.

L’Algérie doit encore battre le Burkina Faso

Dans les autres groupes, le suspense risque de durer jusqu’à l’ultime journée de ce tour. C’est le cas par exemple de la poule de l’Algérie, où le duel à distance entre les Verts et le Burkina Faso se poursuit toujours. Tout porte à dire d’ailleurs que les deux sélections ne se départageront que lors de l’ultime round à l’occasion de leur confrontation directe à Blida, en Algérie.

La Tunisie et l’Égypte y sont presque, suspense jusqu’au bout

La bataille s’annonce rude également dans le Groupe D, entre la Côte d’Ivoire (1er avec 10 points) et le Cameroun (2e avec 9 points). C’est la même situation dans le Groupe F, où le coude à coude se poursuit entre l’Afrique du Sud et le Ghana. Notons enfin que la Tunisie (Groupe B) et l’Egypte (Groupe F) y sont presque, mais ils ne sont cependant pas à l’abris d’une mauvaise surprise.