Comment pouvons-nous travailler ensemble pour préserver les sites historiques de l'Algérie pour les générations futures ? C'était la question débattue lors d'une conférence virtuelle sur la sécurité des sites du patrimoine culturel, du 4 au 7 octobre dernier par l'ambassade des États-Unis en Algérie et le ministère algérien de la Culture.

Selon un communiqué de l’ambassade des USA à Alger, des experts américains du National Park Service, du Bureau of Land Management, du FBI Art Crime Team et de Homeland Security ont chacun fait des présentations lors de la conférence. Des experts algériens du Musée national des antiquités d'Algérie, du Parc national de l'Ahaggar et de l’Office national de gestion et d'exploitation des biens culturels protégés (ONGEBCP) ont également pris part à cette conférence, précise la même source.

Les participants se sont engagés dans des discussions stimulantes sur les meilleures pratiques pour préserver les sites du patrimoine culturel. « Nous espérons qu'au cours de cette conférence, nous réfléchirons ensemble à de nouvelles façons de protéger notre patrimoine culturel commun », a déclaré lors de son allocution d'ouverture le chargé d'affaires des l’ambassade des États-Unis à Alger, Gautam Rana.

La conférence a également marqué le « lancement d'une campagne de sensibilisation du public sur l'importance de protéger les sites du patrimoine culturel algérien », précise le communiqué qui rappelle que « la conférence fait partie d'un protocole d'accord de 2019 signé entre les États-Unis et l'Algérie sur la sauvegarde des biens culturels et la lutte contre le pillage ».

À lire aussi :  France : Des comptes Uber loués à des sans-papiers algériens en quête de travail

Les USA ont fait don d’équipements au Théâtre romain de Tipaza

Dans le cadre de la mise en œuvre de l'accord, les États-Unis ont récemment fait don d'équipements au site du patrimoine culturel de Tipaza, notamment des poteaux d'éclairage autour du théâtre romain, des caméras extérieures pour surveiller le terrain et un système de détection d'incendie sans fil pour le musée, précise le communiqué.

« Les États-Unis travaillent également en étroite collaboration avec l'Algérie sur des projets de préservation du patrimoine culturel, notamment les ruines romaines de Djemila à Sétif et les mosaïques du Musée des antiquités », ajoute le communiqué de l’ambassade US à Alger.