Les mesures de confinement nocturne, décidées par les autorités algériens depuis plus d'une années dans le cadre de la lutte contre le coronavirus, viennent d'être totalement levées. L'annonce a été faite ce lundi 18 octobre 2021 par les services du Premier ministère dans un communiqué. Les autres mesures sanitaires sont cependant maintenue, indique la même source, qui affirme que ces nouvelles dispositions entreront en vigueur à partir du mercredi 20 octobre 2021 pour une période de 21 jours.

Bonne nouvelle pour les algériens et plus particulièrement les habitants des 23 wilayas jusque-là concernées par le confinement sanitaire. Cette mesure est désormais levée. C'est ce qu'a indiqué ce lundi 18 octobre 2021 un communiqué des services du Premier ministère. Cette décision a été prise suite à la décrue du coronavirus en Algérie. Le Premier ministère appelle toutefois la population à rester vigilante afin de maintenir cette situation.

« Le Gouvernement rappelle que la levée de la mesure de confinement partiel à domicile sur l’ensemble du territoire national, consécutivement à la diminution des cas de contamination enregistrée ces derniers jours, ne signifie pas pour autant que le risque soit totalement écarté et qu’elle ne doit pas conduire au relâchement de la vigilance de la part des citoyens. Bien au contraire, la levée de la mesure de confinement doit inciter à soutenir cette tendance à la baisse du taux d’incidence de l’épidémie, mais à condition que les citoyens poursuivent, de manière rigoureuse, le respect des gestes barrières ainsi que l’application des différents protocoles sanitaires adoptés par le comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie du Coronavirus (COVID-19) et dédiés aux différentes activités économiques, commerciales et sociales », peut-on lire en effet dans le dit communiqué.

En Algérie, les regroupements et les rassemblements restent interdits

Il est à noter que les autres mesures concernant les marchés ordinaires et marchés hebdomadaires, ainsi que celles relatives aux regroupements et rassemblements publics, sont maintenue et ont été reconduites pour une période de 21 jours supplémentaires. Il en est de même pour « la mesure relative au retrait définitif de l’autorisation d'exercice de l'activité pour les salles des fêtes qui enfreignent l'interdiction en vigueur ».