Après plusieurs décennies d’absence, le Maroc va participer à la 70e édition du concours Miss Univers qui aura lieu du 12 au 31 décembre 2021, dans la ville israélienne d’Eilat. Un concours qui verra la participation de 75 candidates de différents pays du monde. C’est d’ailleurs le grand retour du Maroc à ce concours international, puisque la dernière participation d’une représentante marocaine au concours Miss Univers remonte à l’année 1978.

Et comme le veut le règlement, chaque pays doit désigner sa candidate à l’issue d’une compétition locale. Le Maroc, à l’instar des autres pays participants, a organisé le 6 novembre son concours local afin de désigner la future représentante marocaine à l’édition 2021 de Miss Univers. Et c’est la candidate Fatima Zahra Khayat, qui a été élue parmi 16 candidates en lice. Cette Marocaine de 26 ans vit et travaille en tant qu’analyste financière à Paris. Toutefois, quelques jours après l’annonce des résultats, une affaire surgit.

En effet, le 10 novembre, soit quatre jours après son élection comme représentante du Maroc au concours Miss Univers, Fatima-Zahra Khayat est contrainte d’abandonner la compétition et ne sera donc pas du voyage en Israël. « En raison d’un accident qui ne lui permettra pas de représenter le Maroc dans des conditions optimales, Fatima-Zahra Khayat ne participera plus au prestigieux concours de beauté Miss Univers », annoncent, en effet, les organisateurs du concours Miss Univers Maroc.

À lire aussi :  Affaire Future Gate : Voici le sort de Numidia Lezoul et des autres influenceurs

Qui est Kawtar Benhalima, la nouvelle Miss Universel Maroc ?

Devant cette situation, les organisateurs ont dû recourir au plan B afin de désigner une nouvelle candidate marocaine. Ils ont donc décidé, comme le stipule le règlement, de repêcher la première dauphine Kawtar Benhalima, âgée de 22 ans. La cérémonie de passation entre les deux Miss s'est déroulée à Casablanca, le 10 novembre 2021. À l’occasion la nouvelle Miss marocaine, Kawtar Benhalima a partagé une vidéo sur son parcours et ses origines en racontant notamment l’histoire de sa grand-mère qui a quitté son pays, l’Algérie durant la guerre pour se réfugier au Maroc.

« Ma grand-mère qui a fui son pays l’Algérie durant la guerre s’est installée au Maroc en compagnie de ses frères et sœurs. En Algérie, ma grand-mère a grandi dans une famille où elle a appris à coudre. À fil du temps, elle a utilisé ça comme une qualité pour aider les femmes au Maroc à construire leur indépendance. Des femmes marocaines venaient chez elle et elle leur apprenait à trouver leur autonomie », affirme la nouvelle miss Univers Maroc 2021.

Des Marocains demandent que Kawtar Benhalima soit déchue de son titre

En dévoilant ainsi ses origines algériennes, Kawtar Benhalima, qui est désigné pour représenter le Maroc au concours Miss univers en Israël, a suscité une grande polémique chez une partie de l’opinion marocaine et algérienne. Chacun y va de son commentaire. Certains internautes marocains, qui se sont montrés offusqués par les origines algériennes de Kawtar Benhalima, ont réclamé la déchéance immédiate de son titre de Miss Univers Maroc.

À lire aussi :  Angleterre : Un club de football ouvre des salles de prière durant les matchs

Une pétition a été même mise en ligne dans ce sens pour « dénoncer les propos de la nouvelle Miss marocaine sur ses origines algériennes » et pour que « le jury exclue ladite candidate, Kawtar Benhalima, et donner la chance à la 2e dauphine si bien sûr cette dernière correspond parfaitement au profil et surtout qu'elle honore le patrimoine marocain », souligne ladite pétition.

Des  Algériens y voient un « coup monté » par les autorités marocaines

D’autres internautes, notamment des Algériens, se sont plutôt intéressés à la question de la participation de la nouvelle Miss Maroc au prochain concours de Miss Univers en Israël. Pour de nombreux internautes algériens, la désignation d’une candidate d’origine algérienne à la place d’une Marocaine de souche serait « un coup monté par les autorités marocaines pour impliquer indirectement l’Algérie dans un processus de normalisation avec l’État hébreu », estiment de nombreux internautes. D’ailleurs, sur les réseaux sociaux de nombreux appels ont été lancés en direction de Kawtar Benhalima pour lui demander de renoncer à son voyage en Israël. « Comme l’a fait la Miss élue qui a évoqué une blessure à la cheville pour ne pas se rendre en Israël, la candidate d’origine algérienne peut également trouver une excuse pour renoncer au concours qui aura lieu en décembre », écrit un internaute.