De nombreux Algériens incapables de trouver les bons soins en Algérie choisissent de dépenser tout leur argent en allant se soigner dans des hÎpitaux étrangers, notamment européens. Pour les moins lotis, il y a également des établissements hospitaliers en Tunisie et en Turquie qui attirent les patients algériens et leurs familles.

Mais, c'est la premiĂšre fois que l'on entend parler de patients qui font le trajet inverse pour des soins. En effet, une femme a fait un long, trĂšs long trajet pour subir une intervention chirurgicale Ă  Tizi-Ouzou, en Kabylie, selon un article du quotidien francophone LibertĂ©. Elle n'a pas hĂ©sitĂ© Ă  faire le voyage depuis l'État du Kansas, aux États-Unis, pour subir une intervention chirurgicale sans anesthĂ©sie gĂ©nĂ©rale.

En fait, la patiente, dont l'identitĂ© n'a pas Ă©tĂ© rĂ©vĂ©lĂ©e, Ă©tait intĂ©ressĂ©e par l'intervention sous hypnose, une technique dĂ©veloppĂ©e par le docteur Kamel Daoudi, au sein de sa clinique Ă  Tizi-Ouzou. Selon la mĂȘme source, la jeune patiente a fait ce long dĂ©placement pour une thyroĂŻdectomie. Un dĂ©placement dĂ©cidĂ© quand elle a entendu parler de cette technique d'hypnose qui Ă©vite l'anesthĂ©sie gĂ©nĂ©rale.

La jeune patiente s'est dite trĂšs contente de la rĂ©ussite de l'intervention. La mĂȘme source prĂ©cise que cette technique d'intervention chirurgicale sous hypnose fait son chemin en AlgĂ©rie. D'ailleurs, le chirurgien Kamel Daoudi, qui l'a lancĂ©e depuis deux annĂ©es, affirme que prĂšs d'une centaine de personnes ont Ă©tĂ© opĂ©rĂ©es sous hypnose Ă  Tizi-Ouzou. Le rĂ©sultat est encourageant, estime-t-il.