La 33e édition de la Coupe d'Afrique des nations (CAN 2021) est prévue du 9 janvier au 6 février 2022 au Cameroun. C'est la deuxième fois que ce pays organise cette compétition continentale, après l'édition de 1972.

C’est déjà le compte à rebours pour le début de ce grand tournoi de football africain, qui verra la participation de 24 sélections du Contient. L'Algérie, championne en titre, est appelée à défendre son trophée au sein du groupe E aux côtés de la Côte d’Ivoire, de la Guinée Équatoriale et du Sierra Léone.

La CAF émet des doutes sur les capacités du Cameroun à organiser la CAN 2021

Alors que les sélections qualifiées se projettent déjà sur la compétition avec la mise en place de leurs programmes de stages et de préparation, voilà que du côté organisationnel, les choses ne semblent pas aller comme il se doit. Le Cameroun, pays hôte de cette 33e édition de la CAN, ne semble pas encore prêt. Ce qui risque de changer carrément la donne.

Déjà, le 26 octobre dernier, le média égyptien Kooora.com avait révélé que « les responsables de la CAF dépêchés au Cameroun pour le suivi des préparatifs de l’organisation de cette compétition ont relevé plusieurs manquements ». Ce qui fait que la tenue de cette CAN à sa date initiale « serait remise en cause », précise la même source.

À lire aussi :  Coupe du monde 2022 : Paris boycotte et coopère au même temps avec le Qatar

La CAF a fixé un ultimatum aux Cameroun

Un mois après, les choses ne semble pas s'améliorer, comme le reconnait d'ailleurs l'instance en charge du football africain. En effet, de nombreux médias ont rapporté ce mercredi 24 novembre que la CAF a exprimé son inquiétude quant à l'avancement des travaux du Stade d'Olembé, qui devrait abriter la cérémonie d’ouverture et la première rencontre de la CAN 2021.

Dans un courrier daté du 17 novembre dernier et divulgué ce mercredi 24 novembre, le secrétaire général de la CAF, Véron Mosengo, a exprimé ses « sérieuses inquiétudes » aux autorités camerounaises concernant l’organisation de cette CAN, non sans fixer un ultimatum aux organisateurs. Faute de quoi la CAF menace les autorités camerounaises de leur retirer l’organisation du tournoi et de la confier à un autre pays.

Voici le plan B de la CAF pour l'organisation de la CAN 2021

« Je suis navré de constater que malgré les nombreuses visites, notamment celle du Président et du Secrétaire Général de la CAF et du vice-président de la CAF et les promesses qui ont suivi, les actes n’ont pas suivi. S’agissant du stade d’Olembe, sachez que si tout n’est pas réglé d’ici au 30 novembre 2021, le match d’ouverture aura lieu ailleurs. Des dispositions sont d’ores et déjà prises dans ce sens, mais ce serait malheureux pour le Comité d’Organisation, pour la CAF et pour le Cameroun », lit-on en effet dans le courrier du SG de la CAF, qui a fuité sur les réseaux sociaux.

À lire aussi :  FIFA : Voici le classement officiel de l'Algérie en octobre 2022

Selon les dernières informations rapportées ce mercredi 24 novembre, la CAF qui a fixé la date du 30 novembre aux Camerounais comme ultimatum, a dors et déjà mis en place un plan B pour l’organisation de la CAN-2021 à sa date initiale. Selon les mêmes sources, dans le cas du retrait de l’organisation au Cameroun, le comité exécutif de la CAF aurait choisi deux options : attribuer l’organisation du tournoi au Maroc ou à Qatar.