À cause de l'apparition du nouveau variant du Covid-19 « Omicron » dans plusieurs pays d'Afrique la France a décidé, le 26 novembre, de suspendre les arrivées en provenance de 7 pays. « Le Gouvernement suspend pour une durée minimale de 48 heures, les arrivées en provenance des pays d'Afrique australe, dont l'Afrique du Sud », indique un communiqué de l'Élysée.

Selon le même communiqué, les voyageurs en provenance d'Afrique du Sud, du Lesotho, du Botswana, du Zimbabwe, du Mozambique, de la Namibie et d'Eswatini ne seront plus autorisés à entrer en France pendant une période minimale de 48 heures. Le gouvernement français indique que « ce variant, détecté dans plusieurs pays d’Afrique australe dont l’Afrique du Sud, présente plusieurs mutations aux effets incertains. Si aucun cas n’a été détecté à date sur le territoire français, le principe de précaution maximale doit s’appliquer ».

La France exige actuellement que toutes les personnes autorisées à entrer dans le pays soient titulaires de l'un des certificats relevant du certificat numérique Covid-19 de l'UE. Les voyageurs originaires de pays dont le certificat n'a pas été relié au système de certificat numérique Covid-19 de l'UE ont été invités à convertir leur laissez-passer.

En outre, lors de son séjour en France, toute personne doit présenter un certificat de vaccination ou de guérison pour être autorisée à accéder à certains espaces et activités intérieurs, l'exigence du passeport santé ayant été prolongée jusqu'à la mi-2022.

À lire aussi :  Transavia annule tous ses vols vers le Maroc

Plusieurs pays ferment leurs frontières aux voyageurs arrivant d'Afrique australe

L'Union européenne a recommandé la suspension des voyages en provenance d'Afrique du Sud et des six autres pays africains où des cas du nouveau variant « Omicron » ont été détectés. Le Royaume-Uni, l'Italie, la Suisse, la Russie, l'Espagne, le Canada, les États-Unis, le Brésil, l'Arabie Saoudite et d'autres pays arabes ont pris la décision de fermer leurs frontières aux voyageurs en provenance d'Afrique australe.

Le variant Omicron a déjà été détecté en Belgique. Selon le ministre de la Santé belge ; la personne contaminée par ce variant est arrivée le 11 novembre sur le sol belge depuis l'Égypte en transitant par la Turquie. Un autre cas de contamination au nouveau variant a été signalé à Hong Kong, un autre au Botswana, et une autre contamination en Israël. En Afrique du Sud, on dénombre actuellement 22 cas touchant principalement des jeunes. L'agence de Santé de l'Union européenne estime qu'il y a « un risque élevé à très élevé » pour que le variant Omicron se répande eu Europe, rapporte France 24.