Mauvaise nouvelle pour les voyageurs algériens et ceux de nombreux autres pays désirant se rendre en France. En effet, les voyageurs en provenance de pays hors-UE ne pourront plus convertir gratuitement leurs certificats de vaccination en passe sanitaire français. C'est ce qui ressort du projet de loi de « vigilance sanitaire » adopté le 5 novembre par le parlement français.

En effet, selon ce texte de loi, qui autorise désormais la prolongation du passe sanitaire en France jusqu'au 31 juillet 2022, les voyageurs étrangers en provenance des pays hors Union Européenne, donc depuis l'Algérie par exemple, sont dans l’obligation de payer une redevance afin de convertir leur certificat de vaccinations établi dans leur pays d'origine afin de pouvoir le transformer en passe sanitaire en France.

Les voyageurs étrangers doivent payer 36 euros pour obtenir un passe sanitaire en France

Les voyageurs étrangers devront se procurer un abonnement santé dans l'une des pharmacies en France tout en s'acquittant d'une redevance de 36 € par demande, rapporte le site schengenvisainfo.com, qui précise qu'aucun rendez-vous préalable n'est requis pour la conversion du certificat de vaccination en passe sanitaire.

En France, le passe sanitaire est devenu obligatoire, y compris pour les voyageurs étrangers, pour accéder à des espaces fermés tels les restaurants, bars, centres commerciaux, théâtres, lieux de spectacles, salles de sport, lieux de culture, salles de cinéma, bibliothèques, discothèques, clubs de danse, etc.

À lire aussi :  Un passager compare un repas servi par Air Algérie avec celui d'Air France

Avant qu'il ne devienne payant, le passe sanitaire pour les voyageurs étrangers pouvait être obtenu avant l'arrivée en France, en le téléchargeant en ligne. Désormais, avec cette nouvelle disposition votée par le Parlement, le seul moyen de l'obtenir est à l'arrivée en France, dans l'une des pharmacies désignées à cet effet en contrepartie de la somme de 36 euros.