Décidément, la Coupe d'Afrique des nation 2021, qui se déroulera au Cameroun à partir de ce dimanche 9 janvier, sera pleine de rebondissements et de couacs. En effet, le match d'ouverture risque de ne pas avoir lieux ; la Fédération burkinabè de football ayant menacé de ne pas y prendre part en raison des tests positifs au Covid-19 de 4 à 5 de ses joueurs.

Les responsables burkinabés accusent les autorités sanitaires camerounaise d'avoir orchestré ces résultats pour empêcher leur sélection d'aligner l'équipe type. Le capitaine de l'équipe, Bertrand Traoré, parle même de « scandale » et estime que les tests Covid pratiqués posent déjà problème.

Ainsi, dans ce contexte sanitaire compliqué, le pays hôte avaient récupéré tous leurs joueurs déclarés positifs durant la préparation, par contre, le Burkina Faso a été touché, vendredi, par une nouvelle vague de cas (4 ou 5 joueurs dont trois titulaires : Edmond Tapsoba, l'une des stars des Étalons, Oula Abass Traoré et Saidou Simpore). Des membres de l'encadrement, dont Kamou Malo, le sélectionneur, sont aussi testés positifs.

La colère de la fédération burkinabè

Ces résultats à la veille du match d'ouverture ne sont pas du goût des Burkinabés. Ces derniers demandent que les tests soient effectués par un laboratoire indépendant, faute de quoi, ils ne vont pas participer à ce match d'ouverture.

À lire aussi :  Algérie-Brésil en amical septembre prochain en France ?

La Fédération burkinabés de football a adressé un courrier à la CAF pour dénoncer cet état de fait. « Nous avons constaté de graves anomalies dans la procédure de prélèvement et l’heure tardive d’arrivée des techniciens aux environs de 22 heures après avoir réveillé les joueurs de leur sommeil. Nous avons relevé par ailleurs l’arrivée dans notre hôtel d’une équipe non mandatée que nous avons refoulée. Une deuxième équipe est arrivée n’ayant présenté aucun document officiel d’identification », explique cette fédération.

L'instance burkinabè ajoute : « Néanmoins, nous avons accepté le prélèvement des échantillons par respect pour la CAF malgré les suspicions évidentes. Cette situation est de nature à compromettre l’équité sportive et la cérémonie d’ouverture de la CAN Cameroun 2021. Nous avons des raisons légitimes de douter de la fiabilité des résultats des tests qui ciblent manifestement des joueurs majeurs. Par conséquent, nous contestons les résultats transmis par le laboratoire. Nous exigeons la reprise des tests dans un laboratoire indépendant sous la supervision de la CAF et en présence de nos médecins ».

La CAF répond au Burkina Faso sur les tests Covid-19

Plus tard dans cette journée du 8 janvier 2022, et avant l'entame du match inaugural de la CAN 2021, qui opposera le Burkina Faso au Cameroun, pays hôte de la compétition, la CAF a répondu aux allégations de la Fédération burkinabè de football quant à la validité des tests Covid-19 réalisés sur ses joueurs.

À lire aussi :  Un autre club français s'intéresse à Islam Slimani

Dans sa lettre, la CAF explique que son Jury disciplinaire a établi que les résultats des tests PCR ont été réalisés par un laboratoire indépendant et agréé et, par conséquent, que ces résultats ne peuvent pas être contestés par la FBF.

Réponse de la CAF à la Fédération burkinabè de football concernant les tests anti-Covid-19

Réponse de la CAF à la Fédération burkinabè de football concernant les tests anti-Covid-19