Depuis la réouverture partielle des frontières algériennes, les ressortissants algériens établis à l'étranger, particulièrement en France, ne cessent de se plaindre des prix des billets d'avion, mais aussi du manque de vols vers l'Algérie. Ils dénoncent également la concentration des vols sur la région de Paris, alors qu'ils sont nombreux à vivre dans d'autres régions.

En fait, les Algériens installés dans des villes éloignées de Paris sont contraints de faire ce trajet entre leurs régions et la capitale française pour voyager vers l'Algérie, en plus de payer des billets d'avion à des prix extravagants. Par exemple, ce n'est pas du tout facile de faire près de 500 kilomètres de Lyon vers Paris pour ensuite prendre un vol vers l'Algérie.

Justement, pour les Algériens résidant dans la région de Lyon, il y a une nouvelle possibilité qui s'offre à eux depuis quelques jours. Précisément depuis la réouverture de la ligne entre Alger et la ville suisse de Genève, située à environ 150 kilomètres de Lyon. Celui qui optera pour Genève réduirait au moins la distance et le prix du déplacement vers l'aéroport de départ.

Le vol Genève-Alger pour les Algériens de Lyon

Ils peuvent donc choisir le vol hebdomadaire d'Air Algérie de Genève vers Alger, d'autant plus que la communauté algérienne dans la Confédération helvétique n'est pas très importante. De ce fait, il n'y aura pas trop de pression sur le vol de la compagnie nationale programmé chaque samedi. Surtout que la compagnie SWISS aura également droit à un vol hebdomadaire, conformément à la règle de réciprocité en vigueur dans l'aviation.

À lire aussi :  Transavia annonce l'inauguration de sa ligne Paris-Béjaïa : Programme et prix

Il faut dire aussi qu'il n'y a pas que les Algériens de Lyon que la ligne Genève-Alger peut attirer. Dans la région de l'Est, proche de la frontière suisse, il y a de nombreuses grandes villes qui peuvent abriter la diaspora algérienne. L'on peut citer Annecy avec ses 125 000 habitants, située à environ 42 kilomètres de Genève, mais aussi Chambéry avec ses 60 000 habitants, à moins de 90 kilomètres. Il y a également Besançon, avec ses 117 000 habitants, située à moins de 180 kilomètres de Genève.

Genève : Plus près et moins cher que Paris

En fait, le bon plan de Genève n'est pas que géographique. Il est aussi financier, dans la mesure où Air Algérie a rendu publics ses tarifs. Certes, les prix affichés ne sont pas abordables, mais ils sont tout de même moins chers que ceux affichés pour les vols Paris-Alger. Comme pour tous les autres vols et toutes les autres compagnies, les prix changent selon la période choisie pour le voyage. Et pour Genève-Alger, cela commence à partir de 430 euros. Alors qu'il est encore rare de trouver des billets Paris-Alger à moins de 500 euros.

En outre, il faut également compter les frais de déplacement vers l'aéroport. À partir de la ville de Lyon, le billet de train vers l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle à Paris est proposé entre 74 et 97 euros, selon une simulation sur le site de la SNCF pour un voyage programmé pour le samedi 22 janvier. Le même site propose dans les mêmes conditions un billet de train de Lyon vers la ville suisse de Genève à 37 ou 38 euros.

À lire aussi :  Nouveau système de réservation : Algérie Ferries lance une consultation internationale

C'est dire que les Algériens installés dans les environs de Lyon ont tout à gagner s'ils adoptent l'aéroport de Genève dans leur choix de voyage vers l'Algérie. Surtout s'ils résident dans des localités proches de la frontière suisse. Et l'entrée en lice de la compagnie aérienne suisse ne manquera pas de faciliter les choses aux Algériens désireux de rentrer en Algérie. Cela peut même amener les autorités algériennes à prévoir un second vol hebdomadaire à partir de la Confédération helvétique.